Ross D. Franklin Nick Ritchie, Jarred Tinordi. Ross D. Franklin / The Associated Press

Suite à l’annonce de la suspension de 20 matchs à Jarred Tinordi, plusieurs questions restent en suspend.

D’abord, est-ce que Marc Bergevin savait? Un peu après l’échange, il déclarait ceci: « À ce moment-là, je devais faire cette transaction. Je ne peux vous en dire plus, mais si je le pouvais, vous comprendriez pourquoi ». Poser la question, c’est poser la question.

Autre question: Quelle drogue a bien pu prendre Jarred Tinordi? Des stéroïdes? De la marijuana thérapeutique? Du Gatorade? Nous penchons pour les vitamines Pierrafeu. Tu deviens pas grand de même naturellement.

Aussi, s’il se dopait, pourquoi Tinordi n’était-il pas meilleur avec Canadien? Est-ce à dire que même dopé, il n’était pas assez bon pour dépasser un Tom Gilbert à jeun? C’est triste.

Enfin, la question que tout le monde se pose: pourquoi se dopait-il s’il jouait dans les estrades? Ça lui prenait des drogues dures pour endurer la douleur de voir ses coéquipiers être si mauvais? Ou bien participaient-ils à des concours de mangeage de hot-dog qui réclamaient l’utilisation de drogues de performance? Mystère.

Voilà plusieurs questions auxquelles nous n’aurons jamais de réponses puisque la « Ligne » nationale ne divulgue pas la nature des produits dopants dépistés. Une chance que spéculer, c’est souvent plus agréable que de connaître la vérité…

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!