Getty Images Andrei Markov.

Quiconque a déjà lu Blaise Pascal sait que l’homme ne supporte pas l’ennui. Quiconque a déjà vécu également, remarquez. D’où le fait qu’il n’est pas vraiment important de s’attarder à lire de la philosophie. L’homme (et la femme aussi, soyons féministe) n’aime pas s’ennuyer, donc. Le fan de Canadien étant généralement un être humain, lui non plus n’aime pas s’ennuyer. Or, cette saison, il s’ennuie raide.

Bien sûr, il existe tout un appareillage de divertissement populaire au Centre Bell pour parer la venue de temps morts (publicités, entractes, etc.) et enrayer l’ennui. C’est d’ailleurs la preuve qu’il y a des penseurs chez Canadien, car c’est clairement écrit, dans l’œuvre de Pascal, que même «un Roi sans divertissement est un homme plein de misères». Imaginez un fan de Canadien dans la dernière rangée au Centre Bell un soir de défaite contre les Sabres.

Mais y a un boutte à toute. Après le catapultage de t-shirts laittes et trop grands dans la foule, les concours de baisers animés par une fille jolie et de taille parfaite ainsi que de nombreux tirages du genre moitié-moitié, force est d’admettre que l’organisation de Canadien devra maximiser son offre (lire «bouquet», terme cool) de divertissement, considérant que son club joue comme des chaudrons sales et que les trois périodes sont rendues des temps morts elles aussi.

Au fait, comme les filles ne sont pas assez bonnes pour jouer dans la Ligne nationale de hockey, peut-être pourrait-il être envisageable d’engager des madames arbitres et de les habiller de manière démesurément sexy? C’est une idée. Les joueurs rouspéteraient d’ailleurs peut-être moins lorsqu’on les enverrait au banc des punitions.

Surtout, le plus inquiétant avec l’ennui disait Pascal, c’est que lorsqu’il est vraiment ennuyant, le gens s’adonnent parfois à la réflexion plutôt qu’aux vraies affaires. Heureusement, le réseau Wi-Fi est de bonne qualité au Centre Bell, ce qui offre un maudit bon rempart contre les revirements de Markov à répétition.

Mais quand même, si j’étais Canadien, je surveillerais de près le baromètre de l’ennui de mes fans, car ce serait fâchant qu’une révolution émerge du Centre Bell au cours du printemps à venir.

En plus de ne pas faire les séries, Canadien veut-il vraiment courir le risque de faire naître une prise de conscience du vide de sens que cela représente de consacrer autant de temps et d’argent à supporter des douchebags qui essaient de rentrer un ti-boutte de caoutchouc avec des bâtons en composite entre deux poteaux de métal reliés par de la corde?

Canadien, redeviens bon vite ou amuse le peuple comme il se doit.

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!