Bruce Bennett Marc Bergevin lors du dernier repêchage de la LNH.

C’est demain qu’aura lieu le jour le plus important des cinq prochaines années pour Canadien. En tout cas, au moins jusqu’à ce qu’un jour plus important arrive. C’est que nous saurons à quel rang repêchera Marc Bergevin après la fameuse loterie de la «Ligne» nationale.

Canadien a pour l’occasion 5 % des chances de remporter le gros lot du premier choix et autour de 5 % des chances de repêcher au deuxième ou au troisième rang. Ce n’est pas beaucoup, mais par les temps qui courent, on est habitués à s’accrocher à pas grand-chose dans le cas de cette équipe.

Les espoirs sont beaucoup plus grands que pour la loterie Powerball. Quoique avec sept équipes canadiennes qui y participent, ça ressemble un peu plus au Lotto 6/49.

Si Canadien en venait à choisir parmi les trois premières équipes, Marc Bergevin devrait décider lequel d’Auston Matthews, Patrick Laine, Jesse Puljujärvi, Matthew Tkachuk ou Pierre-Luc Dubois il prendrait. Quant à nous, on choisirait probablement celui avec le nom le plus bizarre : Pierre-Luc Dubois.

Sinon, Canadien devra se contenter de choisir au neuvième ou au dixième rang un gars qu’on sait pas c’est qui pour venir gonfler l’alignement du club-école de St. John. Une situation potentiellement désastreuse puisque nous avons appris récemment, par l’entremise d’une phrase de John Scott citée hors contexte et interprétée n’importe comment, que ça fête pas mal à St-John. Le gars qu’on sait pas c’est qui pourrait facilement sombrer dans le stupre et la fornication et ne jamais devenir le joueur de troisième trio que l’on espère.

Il faut donc se croiser les doigts. Considérant que Canadien n’a pas à miser dans ce cas-ci sur son talent sur la glace, ses chances sont très bonnes de l’emporter…

«Tant que c’est fini, c’est pas fini» –Patrice Brisebois

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!