Marcio Jose Sanchez/The Associated Press

C’est ce soir que débute la finale de la coupe Stanley. Un duel de titans entre le San José et le Pittsburgh. Les requins contre les pingouins.

D’un point de vue strictement animalier, les requins ont clairement l’avantage. Mais on ne peut qu’analyser un duel en se basant sur les animaux que représentent les deux équipes. Il faut voir plus loin. Oublier notre premier réflexe et se pencher sur d’autres facteurs en apparence moins importants, mais qui peuvent décider de l’issue d’une partie. La composition des deux équipes par exemple.

Deux équipes qui se ressemblent beaucoup a fond. Des leaders talentueux. Des défenseurs québécois de talent. De jeunes gardiens au sommet de leur art. Deux fins stratèges pour orchestrer tout ça.

Très difficile de départager qui aura le dessus. C’est pourquoi il convient de revenir à notre assertion du départ. Les requins sont plus menaçants que les pingouins. Les Sharks l’emporteront donc en quatre.

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!