La semaine dernière, j’attendais à la caisse de la pharmacie de mon quartier derrière un monsieur assez âgé qui achetait environ 8 boîtes de 12 bouteilles d’Ensure, a.k.a. la créatine des octogénaires, a.k.a. le crack des CHSLD. À cette heure peu achalandée, il n’y avait qu’une caisse ouverte et tous les clients trépignaient d’impatience dans la file, irrités comme tu peux te l’imaginer.

Le monsieur âgé arborait une fine moustache qui semblait dessinée au crayon, des lunettes de soleil jaunes, une casquette à visière et une cane de belle apparence pour l’aider dans ses déplacements. Ses 77 cheveux étaient tellement bien peignés sur son crâne qu’on aurait pu penser qu’il en avait au moins 200. Lorsque la jeune caissière lui a annoncé le prix de son achat, il s’est immédiatement mis à rouspéter:

– Pourquoi vous me chargez 10,79 $ par boîte? C’t’ait écrit 10,49 $ dans l’allée là-bas.
– Je ne sais pas,
monsieur, c’est ça que ça dit quand je le scanne.
– C’t’ait écrit 10,49 $ dans l’allée là-bas.
– Ok, on va vérifier.

Elle appelle un commis. Un jeune homme à la démarche traînante vient chercher une boîte du produit en question et retourne dans l’allée pour vérifier les prix avec la même précipitation qu’un opossum sur les valiums. Un temps infini passe, pendant lequel tous les clients font la paix avec leur propre finitude, puis l’opossum aux cheveux gras revient tant bien que mal et dit : «C’est 10,49 $» avec la même excitation qu’un citoyen ordinaire à l’annonce d’une élection partielle dans sa circonscription. Le monsieur âgé est fier comme ça ne se peut pas, il nous regarde, l’air de vouloir dire: «Je l’savais-tu ou je l’savais pas, han?»

Et là, il met sa main dans la poche intérieure de son veston et sort avec difficulté, j’te mens pas, une liasse de billets de genre 4 po d’épais, liasse composée juste de billets de 100 $ et de 50 $. J’te jure, il devait avoir au moins 10 000 $ sur lui, le vieux snoro!

La caissière a la bouche ouverte, les autres clients sont comme «WTF, dude! Viens pas nous faire suer pour 30 cennes quand t’as la dette d’un petit pays d’Afrique dans ta poche intérieure, saint-crême de saint-crême!»

Il a léché son doigt pour feuilleter son pactole et a habilement saisi un billet de 50 $, qu’il a tendu à la caissière qui n’avait pas encore refermé sa bouche. Elle lui a donné son change et il est reparti avec son trésor et son Ensure (probablement à saveur de truffes blanches ou de caviar béluga) vers d’autres cieux, avec suffisamment de nutriments liquides pour continuer de haïr les banques pendant encore longtemps.

Aussi dans Les grognonneries :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!