Vous serez peut-être déçu d’apprendre qu’il s’agit de notre avant-dernière chronique dans le journal Métro, après deux ans d’écriture presque quotidienne. On sait, on sait, prenez le temps de verser quelques larmes… Ce ne fut pas une décision facile, mais vous en saurez plus dans les prochaines semaines sur nos projets pour l’automne! Vous pourrez nous suivre dans un autre médium, bien sûr. Ceux qui souhaitaient notre disparition seront amèrement déçus.

Nous sommes excités par ce qui s’en vient, mais nous tournons en même temps une belle page…

Nous avons décidé de faire quelques remerciements importants à des gens qui le méritent bien.

Merci à nos politiciens préférés : Stephen Harper; Justin Trudeau; Jean Charest; Gérald Tremblay; Gilles Vaillancourt. On a été gâtés durant deux ans. Un véritable cadeau pour des humoristes. Comment      demander mieux?

On entend souvent des politiciens ou des ex-politiciens se plaindre du cynisme ambiant et s’en désoler. Parmi eux, beaucoup d’ex-ministres de Jean Charest du temps de la crise étudiante. Vous savez, ceux qu’on nomme à la Commission Charbonneau, qui acceptent des bouteilles de vin, des billets de toutes sortes, quand ce n’est carrément pas de l’argent comptant, et qui faisaient la morale aux étudiants l’an passé? Ceux qui ont réussi à convaincre des gens sous-informés d’associer «carrés rouges» et «violence», alors que ce sont eux qui trempaient dans la crimi­nalité, la plupart du temps? Ceux, aussi, qui ont rejeté une commission d’enquête sur la construction pendant trois ans en disant qu’elle serait inutile? Vous allez nous dire qu’on vise surtout un parti, mais la bonne nouvelle, c’est qu’il sera probablement réélu majoritaire dans les prochains mois! Hourra!

C’est confirmé, nous resterons cyniques pour les 30 prochaines années.

Merci à la STM et au métro.Vous avez donné aux gens le temps de bien nous lire grâce à vos nombreuses pannes.

Merci au(x) maire(s). Peu importe qui est à la tête de Montréal au moment où vous lirez ces lignes (s’il n’a pas encore été arrêté par l’UPAC), nous tenons à remercier les trois maires des deux dernières années pour tout le bon matériel offert.

Merci aux chroniqueurs de droite. Pas besoin de les nommer, on l’a assez fait. C’était souvent par jalousie, car peu importe l’effort qu’on mettait à écrire notre chronique, ils arrivaient souvent à être plus absurdes que nous. Ils nous ont fait rire… et pleurer.

Merci au SPVM d’avoir vargé sur nos amis et nos blondes à coups de matraque. Merci de continuer à faire des enquêtes internes vraiment efficaces. Merci de votre courage. Merci de nous avoir fait comprendre que 19-2, c’est arrangé avec le gars des vues.

(La suite de nos «Remerciements particuliers» ce vendredi!)

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Métro.

Aussi dans Les Justiciers masqués :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!