collaboration spéciale Notre chroniqueuse prenant une pause pour manger aux îles Galapagos

Les Galapagos sont des îles insolites et uniques au monde situées dans le Pacifique et qui appartiennent à l’Équateur. Touristes et scientifiques s’y côtoient afin d’admirer et de comprendre la biodiversité exceptionnelle et rare de l’endroit. Seul bémol: le prix exorbitant du voyage!

Un billet d’avion, en partance de Montréal, pour la capitale de l’Équateur, Quito, peut coûter près de 600$ l’aller simple, sans compter le deuxième billet d’avion pour se rendre sur les îles Galapagos, qui coûte 500 $US. Par la suite, c’est un gros 125$US comme taxe de bienvenue… Ça fait mal au budget. Surtout avec le taux de change actuel! Pour faire un premier pas sur les îles, tu dois dépenser un minimum de 1300$!

Je vous avoue que je ne m’étais pas informée des coûts généraux d’un séjour sur les îles Galapagos. Une dure réalité qui a vite été balayée par ma première journée, qui a été tout sauf ordinaire.

Un soleil radieux nous a accueillis. Nous avons déposé nos bagages, direction la plage avec nos maillots et notre équipement de plongée en apnée. On a attrapé un petit smoothie de fruits et, sur le chemin, nous avons été salués par un groupe d’otaries. Il faut dire que les otaries font partie intégrante de l’île, elles se mêlent aux humains, faisant des siestes sur les bancs de parc, envahissant les bateaux de pêcheurs ou volant la serviette de plage d’un touriste. Elles sont tout simplement fascinantes! En continuant notre chemin vers la plage, deux gros iguanes de mer nous ont bloqué la route. J’en ai profité pour prendre quelques photos de ces «petites» bêtes. Aussitôt à l’eau, deux otaries se sont empressées de nous rejoindre pour jouer avec nous. Quelques minutes plus tard, c’est un immense banc de poissons qui nous a envahis avec, pas juste une, mais bien des dizaines de tortues géantes! Nous avons terminé notre journée en admirant un superbe coucher de soleil devant un bon ceviche de fruits de mer et, pour dessert, une crème glacée dégustée sur un banc de parc, gardé par une otarie! Je venais vraiment de tomber sous le charme des Galapagos! Finalement, les îles tiennent leur promesse, regorgeant d’animaux exceptionnels.

«J’ai aussi fait des plongées assez incroyables et j’ai vu des requins-marteaux, des raies-léopards, des raies manta, d’immenses bancs de poissons, des barracudas, des thons, des centaines de tortues géantes et j’en passe!»

 

Bref, après quelques jours, j’ai développé des astuces pour économiser au maximum, et voici mes suggestions afin de vous permettre de réaliser votre rêve même si vous n’avez pas les poches pleines!

• Achetez votre billet d’avion à l’avance pour les îles Galapagos à partir de Quito. Choisissez San Cristobal comme ville d’arrivée, car elle est souvent beaucoup moins chère. Surveillez les rabais sur les sites tels que Tame, Avianca et LAN.

• Si vous désirez faire une croisière et que vous êtes flexible, vous pourrez faire des économies substantielles sur place en profitant d’offres de dernière minute. Elles sont nombreuses!

• Vous pourrez trouver des hôtels et des auberges à moins de 40$ la nuit pour deux personnes sur place et il ne manque pas de choix.

• Il y a plusieurs day trip offerts qui coûtent en moyenne 150$US et il y a possibilité de négocier.

• Plusieurs activités peuvent être faites par vous-même sans besoin d’un guide ou d’une agence. La proximité des sites, l’accessibilité et un peu de débrouillardise vous feront sauver beaucoup d’argent.

• Il existe plusieurs restaurants locaux qui offrent des repas complets pour moins de 5$.

Vous dépenserez probablement plus que n’importe où en Amérique du Sud, mais après tout, ce n’est pas tous les jours que vous vous retrouverez en face d’animaux endémiques à l’endroit même qui a permis à Charles Darwin d’étayer sa théorie de l’évolution!

Aussi dans Lydiane St-Onge :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!