Getty Images/iStockphoto Le château Frontenac et le Vieux-Québec

1. Les changements climatiques représentent le plus important défi auquel fait face l’humanité, mais nos politiciens s’en occupent seulement lorsque c’est la saveur du mois. Pourtant, 80% des Québécois souhaitent que leur province soit un chef de fil dans la réduction des gaz à effet de serre.  Il est urgent de les écouter.

2. En décembre 2015 se tiendra la plus importante conférence sur le climat des Nations unies depuis 2009. Le Canada nous fait honte lors de ces conférences depuis trop longtemps. Notre premier ministre doit cesser d’obstruer ces négociations.

3. Les pétrolières voudraient nous faire croire que réduire notre production et notre consommation de pétrole (et donc nos GES) va mener à l’effondrement de l’économie canadienne. Pourtant, en 2014, les émissions de GES de la planète n’ont pas augmenté (pour la première fois depuis l’ère industrielle) et le PIB a crû de 3,5%! Au Canada, il y a maintenant plus d’emplois dans le secteur de l’énergie renouvelable que dans celui du pétrole.

4. Les pétrolières ont trop d’argent, trop d’influence et trop de pouvoir. Il est grand temps que cet argent, cette influence et ce pouvoir soient remis aux citoyens et aux citoyennes.

5. Jean Tremblay, le maire de Saguenay, croit Résolu lorsqu’elle affirme que c’est la faute de Greenpeace si elle a dû fermer une usine. Je souhaite une loi contre les affirmations imbéciles d’entreprises comme Résolu!

6. Philippe Couillard a finalement décidé de protéger les bélugas en rejetant le port de sables bitumineux à Cacouna. S’il veut réellement protéger le climat, il doit aussi refuser que le pipeline Énergie Est de TransCanada traverse le Québec.

7. Des centaines de citoyens se battent pour que des pipelines, des trains ou des bateaux remplis du pétrole le plus polluant au monde ne passe pas dans leur cour ou ne traverse pas leur rivière. Je veux leur démontrer toute ma solidarité.

8. J’ai envie de partager un autobus avec une gang de personnes qui partagent mes valeurs écologiques et d’engagement citoyen (cliquez ici pour réserver votre place).

9. Le prix de l’autobus est de 25$, c’est la moitié du prix habituel.

10. J’ai envie d’aller voir le Château Frontenac, le vieux Québec et le fleuve au printemps.

Aussi dans Maison du développement durable :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!