Il y a plus de 10 ans que je collabore avec le journal Métro. Ce qui a été le plus important pour moi, c’est de partager avec vous ma vision de la politique et de la société québécoise.

J’ai tenté de le faire en m’éloignant le plus possible du cynisme et du ton défaitiste ambiants. J’ai voulu nous interpeller en tant que citoyens pour nous inciter à réfléchir à la place que nous devons occuper dans notre démocratie. Le climat qui règne dans une société est une responsabilité partagée. Il appartient certes à nos dirigeants, mais aussi à nous tous, incluant les médias.

Cette contribution prend fin au moment où nous assistons à une des plus longues campagnes électorales jamais tenues au Canada. Une campagne où il y a vraiment un choix. Des visions et des propositions qui sont loin d’être du pareil au même. Elle s’arrête au moment où le Québec est à la croisée des chemins et effectue des choix qui auront des répercussions à court et à long terme.

Je vais continuer de mettre mon grain de sel sur les mêmes thèmes dans le cadre de mes autres collaborations à la radio du 98,5, à Radio-Canada et à Télé-Québec.

Ce sera donc toujours un privilège d’échanger avec vous dans le taxi, sur la rue ou dans le métro. Mes chroniques dans le journal Métro m’ont permis d’entrer dans votre quotidien. Elles ont été la bougie d’allumage de belles discussions.
La politique demeure au centre de nos vies, car comme le dit l’adage, si vous ne vous occupez pas de la politique, la politique va s’occuper de vous.

Continuez d’être curieux, critiques et engagés. Au revoir.

Aussi dans Marie Grégoire :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!