Il vaut mieux tuer une rumeur dans l’oeuf avant qu’elle ne se propage encore plus.

Du côté anglo, plusieurs publications (sur Twitter et Facebook) parlent d’une alerte, émise par la police métropolitaine au Royaume-Uni, selon laquelle un travailleur d’une usine de Pepsi aurait contaminé certains produits avec son sang infecté au VIH.

Des rumeurs sur le VIH? Jamais. Entendu. Parler.

Et la rumeur commence à circuler en français (j’ai laissé les fautes pour vous montrer le sérieux de la nouvelle):

«Message important de la police metropolitaine à tous les citoyens du Royaume uni.pour les prochaines semaines,ne pas boire de produits chez Pepsi,alorsqu’un travailleur de la Sté à ajouté son sang contaminé par le VIH(SIDA),il à été montré hier sur SKY NEWS.Veuillez transmetre ce message aux personnes qui vous interessent.»

C’est faux, aucun pays n’a envoyé d’avertissement concernant des produits Pepsi. Simple de même. Cet «avertissement» circule depuis 2011, j’ai même retrouvé d’anciens statuts Facebook presque identiques à ceux qui ont été publiés cette semaine:

30 novembre 2011:

16 septembre 2012:

Et même si un travailleur avait réellement décidé de vider son sang dans des bouteilles de jus, le VIH ne survit pas assez longtemps à l’extérieur du corps humain pour être en mesure de contaminer les gens qui auraient eu la malchance de les boire.

Cette rumeur, et des dizaines d’autres variantes tout aussi fausses, ne font que stigmatiser et isoler les personnes vivant avec le VIH/Sida. Partager ces faux avertissements, c’est le contraire de rendre service. L’opposé de votre B.A. quotidienne.

Ah, et pour la centième fois, VIH n’est pas un synonyme de Sida. Le VIH est un virus qui cause le Sida. Ok? Merci.

Soyez vigilants!


Suivez le Métroscope sur Twitter et Facebook

Aussi dans Métroscope :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!