L’équipe du journal Métro passe au peigne fin certaines déclarations des candidats aux élections municipales dans la chronique du Métroscope.

«La construction d’un nouveau stade de baseball, c’est entre 500 M$ et 1 G$.» – Valérie Plante, chef de Projet Montréal, le mercredi 27 septembre 2017

La candidate à la mairie a été accusée par son adversaire, Denis Coderre, d’avancer des «sommes imaginaires» et des «approximations créatives». S’il est difficile de comparer les prix des différentes constructions de stade en raison de la valeur du dollar au fil des époques, l’aspirante mairesse est dans le vrai. Évidemment, tout dépend également de l’emplacement du stade, des travaux nécessaires, de l’infrastructure (stade couvert ou non) et du nombre de places.

En 2013, une étude de la firme Ernst and Young évoquait la somme de 500 M$ pour un stade de 36 000 places au centre-ville, payé aux deux tiers avec des fonds publics.

Ces dernières années, plusieurs stades de baseball ont vu le jour aux États-Unis. Les plus onéreux? Les deux enceintes de New York : le Yankees Stadium (52 000 places), qui a coûté près de 1,5 G$US, et le Citi Field (45 000 places), au prix d’environ 800 M$US. Ces deux stades ont été inaugurés en 2009.

Les Braves d’Atlanta viennent quant à eux d’entrer cette année au SunTrust Park, dont les 41 000 places ont coûté plus de 620 M$US (avec environ deux tiers d’argent public). Une répartition identique du côté de San Diego à l’ouverture du Petco Park (42 000 places) en 2004, pour un peu moins de 500 M$US, mais aussi à Miami, où les 36 000 places du Marlins Park, inauguré en 2012, ont coûté près de 630 M$US.

Un peu plus vieux mais révolutionnaire lors de son inauguration en 1989 à Toronto, le Rogers Centre, dont le toit est rétractable, a coûté 570 M$. Selon les dernières hypothèses, Montréal et le groupe d’investisseurs travaillant sur ce sujet envisageraient de construire un stade pouvant accueillir de 30 000 à 35 000 spectateurs près du bassin Peel.

Aussi dans Métroscope :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!