Si vous suivez ce blogue, vous savez qu’on s’intéresse aux initiatives permettant d’embellir la ville pour pas trop cher. Jusqu’ici nos préférés étaient: les saillies de trottoir végétalisées, les pochoirs de Roadworth, le festival ArtMural et les villages éphémères de l’ADUQ. C’était jusqu’à la découverte du travail de l’artiste français Clément Lesaffre.

Son projet intitulé Racines consistait à réaliser environ 200 portraits photographiques de personnes rencontrées au hasard, lors de son périple de 12 000km aux Québec et dans les Maritimes, puis de les projeter sur leurs lieux de naissance ou dans un lieu emblématique pour elles.

Oui, Montréal aussi aura de belles projections pour son 375e anniversaire, avec notamment le projet Montréal en histoires. Mais projeter dans les arbres apporte vraiment quelque chose d’époustouflant, tout en mettant en valeur le patrimoine arboricole de Montréal, le plus bel actif de la ville selon moi.

Grâce à sa technique, Clément Lesaffre peut aussi projeter des visages sur des falaises ou des éléments d’architecture sur une hauteur de plus de 25 mètres.

Dans un avenir proche, l’artiste français aimerait aussi diffuser des photos d’anciens mineurs sur les immenses terrils noirs formés de résidus de charbon dans le Nord de la France. Suivez sa page Facebook pour suivre son travail. Je suis sûr qu’il ferait merveille à Montréal si on lui filait le budget nécessaire…

Et qu’est ce qu’il a pensé des Montréalais, Clément Lesaffre? «Très zens et responsables, sauf en auto!»

 

——–

Pour vous montrer le potentiel de ce genre de projection, voici un exemple venu de Chine.

 

 

china_air_pollution

Aussi dans Montréal sous observation :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!