Mathias Marchal Les huîtres à Quadra Island, en Colombie-Britannique

Notre journaliste s’est lancé comme défi d’utiliser plusieurs plateformes de l’économie collaborative pour financer un séjour à la campagne et y boire une bonne bouteille de champagne sans alourdir sa carte de crédit. Après la diète Dollarama, Opération zéro déchet et Manger trois jours sans dépenser un sou, voici un autre article à saveur sociologique.

Lire aussi: Défi campagne et champagne J1, cuisiner des insectes
Lire aussi: Défi campagne et champagne J2, on ramasse des canettes!

Bon, j’ai jusqu’ici récolté 16,75$. Pas de quoi festoyer aux Bahamas, certes, mais j’ai une arme secrète dans mon arsenal: le WWOOFing. Non, ça n’a rien à voir avec les chiens, ça signifie: Worldwide Opportunities on Organic Farms. En gros, tu bosses 4 à 6 heures par jour sur une ferme contre le gîte, le couvert et on t’offre généralement l’après-midi pour profiter du coin.

J’avais tenté l’expérience lors d’un séjour en Colombie-Britannique il y a quelques années et j’en étais revenu enchanté. Si vous n’êtes pas fermier dans l’âme, ciblez les grands potagers familiaux où les risques de se faire presser le citron (blague de fermier) sont bien moindres, car la logique sociale y est alors plus importante que la logique productive.

L’un des meilleurs souvenirs que je garde de ce voyage, c’est sur Quadra island, quand Bill Dubois, le patriarche de la maison où je contribuais à désherber le potager, nous a emmenés sur une plage bien cachée près de chez lui. On marchait littéralement sur des huîtres de la taille de la main: festin garanti!

L’autre souvenir, plus cocasse, se passe sur Galiano island. Nous nous étions retrouvés dans une belle maison, mais une maison «un peu spéciale». Premier repas: le mari, une sorte de gourou, propose qu’on se tienne tous par la main et qu’on dise chacun notre tour ce qu’on avait appris ce jour-là. Je revois la tête de ma blonde et, cinq ans plus tard, ça me fait encore sourire!

Personnellement, de ce voyage en Colombie-Britannique, seuls les moments de WWOOFing sont restés gravés dans ma mémoire. Comme quoi les souvenirs passent, alors que les émotions restent…  c’est une des forces du concept. Pas étonnant alors que WWOOF Canada compte 1366 membres actifs.

Pour le Défi champagne et campagne, il me fallait une ferme qui soit accessible en transport en commun à partir de Montréal. J’ai retenu les Jardins de Marie-Bio pour deux raisons. La maison/ferme a de la gueule (avec l’âge, on exige un minimum de confort!) et j’aime la philosophie de l’endroit: louer de petites parcelles de terre aux agriculteurs de la relève en agriculture biologique. Les infrastructures (tracteurs, réseau d’irrigation et serres) sont mises en commun pour réaliser des économies.

Bref, l’économie du partage à saveur agricole… je vous dirai samedi si le champagne a meilleur goût après une journée de travail à la ferme!

Aussi dans Montréal sous observation :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!