Josie Desmarais/Métro

La semaine dernière, Athena Gervais, 14 ans, a été retrouvée morte pas loin de son école, à Laval. On ne connaît pas encore tous les détails, mais d’après les témoignages recueillis par les médias, le 26 février dernier, vers midi, Athena et une amie de l’école se seraient procuré (en les volant) des cannettes de boissons alcoolisées Fckd Up dans un dépanneur Couche-Tard du coin… Athena en aurait bu trois, selon des témoignages, 1,5 litre à un taux d’alcool de 11,9%, à l’heure du dîner, à 14 ans… Elle était dans un état d’intoxication très avancé, pouvant à peine marcher, quand ses amis l’ont laissée pour assister à leurs cours de l’après-midi. Athena se serait alors aventurée dans les bois derrière l’école, aurait glissé sur la glace et serait tombée en se heurtant la tête. Elle en est morte.

Cette tragédie doit vous faire le même effet qu’à moi, je le devine : indignation et colère. Comment une enfant peut-elle décéder aussi bêtement? Pourquoi?

En ce qui me concerne, c’est très simple: ces boissons hypersucrées, bourrées de stimulants et fortement alcoolisées, destinées essentiellement aux jeunes adolescents, les Four Loko et les Fckd Up de ce monde, ne devraient pas être commercialisées aussi librement et être aussi faciles d’accès pour nos jeunes. J’irais même jusqu’à prôner leur interdiction pure et simple.

Il y a quelques semaines, Fckd Up avait lancé une campagne d’affiches publicitaires dans les abribus près de quelques écoles secondaires du Québec pour inciter les jeunes à la modération, dit-on. Éduc’alcool a dénoncé cette pratique scandaleuse qui inciterait les jeunes à la consommation plutôt que le contraire. Comment peut-on accepter de telles pratiques? Comment accepte-t-on une telle irresponsabilité envers nos enfants?

Pourtant, afin de protéger nos enfants, nous n’avons eu aucun problème à bannir la publicité pour les cigarettes. Nous avons instauré une interdiction de fumer près des écoles ou dans les parcs et de vendre à l’unité des cigarillos parfumés particulièrement destinés aux jeunes… Quand il s’agit de tabac, nos législateurs n’hésitent pas, ils foncent, ils n’ont pas peur de limiter l’accès, voire d’interdire et de punir. Mais quand il s’agit d’alcool, on dirait qu’ils deviennent plus frileux, plus craintifs, ils n’osent plus! Je ne comprends pas pourquoi! Pourquoi sommes-nous aussi tolérants envers ces substances toxiques qui tuent nos enfants? Pourquoi sont-elles aussi facilement disponibles et accessibles?

À la suite du drame de Laval, Couche-Tard va retirer les boissons Fckd Up de ses tablettes. Très bien. Dans son communiqué de presse annonçant sa décision, la société nous informe qu’elle a décidé «d’agir de manière responsable», sans oublier de nous rappeler, à juste titre, qu’il n’y a rien d’illégal à vendre de tels produits.

C’est justement là tout le problème.

Aussi dans Houssein Ben-Ameur :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!