Klyde Warren Park Inauguré en 2012 à Dallas, ce projet de recouvrement d’autoroute de 110 M$ propose aux familles du secteur une série d’activités tout au long de l’année. /

Le chef du Parti libéral, Philippe Couillard, se dit en faveur du recouvrement de l’autoroute Ville-Marie. Projet Montréal en fait un engagement électoral. Mais a-t-on réellement en poche une formule gagnante pour Montréal?

Je n’en suis pas si convaincu, malheureusement. Non pas que je suis réfractaire à ce projet de recouvrement. Bien au contraire. Je suis le premier à soutenir cette idée pour camoufler cette ignoble cicatrice urbaine qui déconstruit le paysage depuis les années 1970. Mais les propositions actuellement sur la table, qui se chiffrent au bas mot à des centaines de millions de dollars, manquent un peu d’ambition pour susciter un enthousiasme populaire.

Prenons simplement l’exemple de Projet Montréal. La vision de son chef, Richard Bergeron, reste encore trop décousue et incomplète pour justifier de tels investissements. D’un côté, il suggère le recouvrement d’une portion de Ville-Marie pour agrandir le Palais des Congrès (un besoin de plus en plus criant pour rester compétitif à l’international); de l’autre, un réaménagement de l’édicule de la station de métro Champs-de-Mars afin d’offrir au Vieux-Montréal une porte d’entrée digne d’une ville UNESCO de design. Mais que se passe-t-il exactement dans la portion restante, entre Saint-Laurent et Hôtel-de-Ville? «On avisera à partir de 2016», peut-on lire sur le site web du parti. Aussi bien dire qu’on n’en a aucune idée pour le moment. Et qu’en est-il du Square Viger, qui chevauche déjà l’autoroute, mais qui est tristement abandonné depuis des années par les autorités municipales? Mystère.

Où se cache donc sa vision d’ensemble pour reconnecter ce trou béant au reste de la ville et pour améliorer la qualité de l’air dans le secteur? Est-ce réellement la meilleure stratégie pour maximiser ces investissements massifs auprès des Montréalais, des gens d’affaires et des touristes ? Où est la magie, le «wow!», dans cette idée?

J’ai l’impression que nous sommes en train d’oublier que le recouvrement de Ville-Marie nous offre enfin la chance de redéfinir complétement le visage d’un quartier. De le faire rayonner à l’international. De créer un nouveau moteur économique unique à la métropole, mais surtout, à la hauteur de nos ambitions.

En tant que Montréalais, je désire être fier de ce projet. Je souhaite que mes élus le vantent au monde entier, comme le font actuellement les politiciens de New York avec leur superbe High Line.

J’ai envie que ce recouvrement d’autoroute puisse profiter, en bout de ligne, à l’ensemble de la communauté, comme ce que proposera le CityArchRiver aux citoyens de St. Louis, au Missouri, en 2015.

Je souhaite mettre à contribution la créativité de nos architectes, de nos ingénieurs et de firmes, comme Moment Factory, pour élever cette proposition à son plein potentiel.

Chers politiciens, donnez-nous l’impression que ce méga chantier en vaut vraiment la peine. Que la métropole ne s’en portera que mieux par la suite. Faites-nous enfin rêver pour redorer un tantinet le blason montréalais.

Aussi dans Maison :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!