Radio-Canada Nick Berrof (Réal Bossé) et (Claude Legault) dans le très intense premier épisode de la deuxième saison de 19-2.

Dans sa chronique de ce matin, Nathalie Petrowski décrit le premier épisode de la deuxième saison de 19-2, une scène de tuerie scolaire dont l’horreur est apparemment sans nom. «…être le spectateur passif et impuissant de ce bain de sang est un supplice», écrit-elle. J’aimerais tout simplement préciser qu’étant donné que la chroniqueuse décrit ici une scène de fiction, les gens ne meurent pas pour de vrai. Ainsi, le fait d’être un spectateur «passif» et «impuissant» est tout à fait normal, voire souhaitable. Mais bon, je n’ai de leçon à donner à personne, puisque dans ma chronique de ce matin, j’ai confondu Marie-Chantal Toupin et Marie-Chantal Perron. C’est plutôt la deuxième qui a frenché Claude Legault dans un gala. Mes excuses.

Aussi dans Prochaine station :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!