J’ai toujours perçu le Bal en Blanc comme un mystère, une espèce d’énigme digne de Jumanji.

Vous savez ce party trash où 15 000 personnes s’entassent 12 heures dans la même salle, au chaud, pour sauter sur place sur de la musique qui fait «boom, boom, boom»?

Dans mon livre à moi, le Bal en Blanc c’est aussi ces ô combien merveilleuses entrevues de TVA, à la sortie du Palais des congrès, avec ces belles têtes de vainqueurs qui ont l’audace de nous partager leur extase à la caméra. À chaque année, on a droit à de véritables phénomènes et des citations remplies de bonheur.

Bref, je n’ai jamais été un grand fan de l’événement.

Pourtant, les gens se déplacent. Dimanche matin, 95% des billets avaient été vendus pour la 22e édition qui aura lieu ce soir. Des billets allant de 129$ à 500$ pour aller faire le party avec Afrojack, Deorro, DJ Sneak, Kshmr, Mark Knight, Shaun Frank et Sultan and Shepard, pour nommer que ceux-là.

Il faut dire qu’en plus des prestations de 20 DJ différents, les maniaques d’électro auront droit, cette nuit, à un spectacle complètement sauté. Le Bal en Blanc, propulsé par la compagnie montréalaise Produkt, s’est associé avec One Drop, la fondation de Guy Laliberté.

Cette année, une partie des profits sera versée à l’organisme qui a pour objectif de rendre l’eau potable accessible partout dans le monde. L’an prochain, 100% des revenus iront à One Drop. C’est là que ça devient intéressant.

Vers minuit et demi, une troupe d’acrobates du Cirque du Soleil montera sur scène pour présenter le #OneDropMoment, un numéro préparé par 45 DEGREES. Au fil des ans, vous avez déjà pu voir leurs réalisations déjantées aux Oscars, au SuperBowl, aux jeux Panaméricains et, tout récemment, au match des étoiles de la NBA.

Produkt voit là une belle occasion d’ajouter une approche différente au plus ancien festival de musique électronique au pays. À voir les images, ça promet.

Ah, j’oubliais. Pour la première fois de ma jeune vie, je ferai partie des 15 000 fêtards qui sauteront sur place sur de la musique qui fait «boom, boom, boom».

On se voit demain, à midi, à TVA?

 

Aussi dans Qu'est-ce t'Andy? :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!