Le système de santé coûte cher et peine à nous soigner. Voici quelques propositions pour le débloquer à petit prix.

1 Pour un Facebook médical

Le Dossier santé du Québec est un mirage qui s’éloigne constamment, en plus de coûter les yeux de la tête. Vive l’infonuagique! Avec un «Facebook médical», votre dossier (privé) vous est accessible en quelques clics et vous suit partout.

2 Les surperinfirmières, c’est super!

Le magazine L’actualité nous apprenait récemment que le Québec avait 10 ans de retard en ce qui touche les infirmières praticiennes, qui peuvent accomplir à moindre coût la plupart des tâches présentement réservées aux médecins. Il n’y a aucun désavantage. On attend quoi?

3 Moins de paperasse…

Lors d’un rendez-vous de planification en vue d’une chirurgie d’un jour, j’ai dû m’asseoir avec trois personnes différentes afin de remplir autant de formulaires posant les mêmes questions sur mes antécédents de santé. Il y en avait au moins deux de trop.

4 … plus de jugement

J’ai visité l’urgence pour des raisons administratives, afin d’avoir une référence. Malgré mes protestations, l’infirmière, puis la résidente, ont tour à tour pris ma pression sanguine et ma tension artérielle pour une entorse survenue… trois mois plus tôt! Beau gaspillage de ressources limitées.

5 Diminuer le décrochage scolaire

C’est quoi le rapport? Une kyrielle d’études démontre que les gens instruits mangent mieux et prennent généralement de meilleures décisions pour leur santé. En encourageant nos jeunes à aller jusqu’au bout de leur parcours scolaire, on contribue à les éloigner de l’hôpital plus tard.

6 Adieu au paiement à l’acte

Le mode de rémunération des médecins est dépassé. Les montants sont trop élevés pour certains actes et ne procurent pas les bons incitatifs pour d’autres. Le nombre de patients pris en charge et la qualité du suivi médical devraient être considérés.
 
7 Soigner hors de l’hôpital

Au Québec, tout est orienté en fonction de l’hôpital. Ça coûte cher, ce n’est pas particulièrement efficace et ça contribue à rendre des gens bien plus malades qu’ils l’étaient (le C. difficile, vous connaissez?). On a besoin de plus de médecins et d’infirmières sur la route.

8 Évaluezvotremédecin.qc.ca

Vous êtes déjà tombé sur un médecin incompétent, grognon ou insensible? On aimerait le savoir, ne serait-ce que pour que les toubibs malcommodes se sentent un peu surveillés. Ça existe informellement, le gouvernement devrait le mettre en ligne officiellement (l’adresse ci-dessus est libre).

9 Info-urgence sur votre iPhone

Qui sait que l’état des urgences est mis à jour sur le web? Ce n’est pas très convivial, et ça se limite à Québec et à Montréal. Il serait si simple de mettre sur pied une sorte de MétéoMédia des urgences et d’offrir une application pour les téléphones intelligents.
 
10    Arriver en 2013

Les technologies de l’information devraient nous permettre d’entrer en contact facilement avec des professionnels de la santé, incluant les médecins. Les diagnostics par Skype, ça presse! Peut-on aussi arrêter de nous demander d’envoyer des documents par télécopieur ou par la poste?

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Métro.

Aussi dans Repenser le Québec :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!