Métro Il n’y a pas de recette miracle pour réussir à éprouver une véritable aisance corporelle. Il faut apprendre à modifier ses habitudes quotidiennes.

Bien qu’elle soit notre état le plus naturel, la nudité est extrêmement troublante pour bon nombre d’entre nous. À défaut d’être libératrice et épanouissante, elle peut plutôt, selon le parcours de vie de chacun, être vécue dans l’insécurité et la peur du regard de l’autre. Quelques conseils pour mieux surmonter la gêne.

Prendre conscience de son corps
Prendre le temps de ressentir son instrument de plaisir, c’est l’occasion de plonger en soi. Si nous n’habitons pas notre corps dans sa totalité, notre énergie ainsi que nos pensées (pas toujours saines!) le feront pour nous. Lorsque l’occasion s’y prête, permettez-
vous de vous balader nu dans la maison, de découvrir chaque centimètre carré de votre corps en accueillant à bras ouverts chacune des sensations qu’il vous procure: les caresses, l’eau qui perle sur votre peau, la chaleur du soleil. Il n’y a pas de recette miracle pour réussir à éprouver une véritable aisance corporelle. Il faut apprendre à modifier ses habitudes quotidiennes afin de s’offrir la possibilité d’assumer sa féminité, sa masculinité, tout en développant sa capacité à s’ouvrir au plaisir.

Se créer une image corporelle positive
Le regard que nous posons sur nous-même est grandement influencé par les codes esthétiques que la société nous renvoie. La beauté étant pratiquement devenue un bien à acquérir, on croirait que le fait de se sentir bien nu serait désormais un privilège auquel seuls les gens ayant été gâtés par la nature ou bien les fervents du culte du corps auraient droit. Comme il peut être difficile de voir son reflet dans le miroir sans s’attarder aux petites poignées d’amour, aux vergetures, à la cellulite ou à la peau flasque qui caractérisent nos corps «imparfaits». Comment en arriver à être véritablement à l’aise avec ce que nous voyons? Vous avez le choix: soit vous laissez ce modèle de beauté unique et irréaliste devenir votre référence, soit vous décidez d’aimer votre corps en vous abandonnant d’abord au plaisir qu’il peut vous faire vivre!

Vivre dans l’instant présent
Lorsque l’esprit vagabonde entre le passé et l’avenir en laissant la place aux pensées envahissantes, il nous empêche de savourer pleinement l’instant présent. Ainsi, il peut être handicapant de se demander si telle position vous avantage ou si chéri(e) a remarqué les quelques kilos que vous jugez avoir en trop! Votre défi pour vous débarrasser de ce frein au lâcher-prise? S’ancrer en s’engageant pleinement afin d’aller à la rencontre de l’autre. On apprend alors à se concentrer sur le plaisir offert par nos cinq sens plutôt que de se «regarder» faire l’amour.

Aussi dans Sexe dans la ville :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!