Faire une nouvelle émission de cuisine, était-ce vraiment nécessaire? Moi et toute ma bonne foi avons regardé Cuisine futée, parents pressés à Télé-Québec et nous sommes arrivés à la conclusion que oui. Parce que cette émission pourrait aussi s’appeler « Cuisine futée pour cégépiens pas équipés » et que même moi je serais capable de faire/réussir les recettes.

Je ne sais pas pour vous, mais autant j’adore Ricardo, Josée Di Stasio, Curieux Bégin et les autres Touilleurs de ce monde, autant faire les recettes qu’ils proposent me paraît souvent comme une aventure avec un grand « A » au bout de laquelle je ne serai pas certaine du résultat. Parce que leurs recettes demandent souvent beaucoup de temps, beaucoup d’équipement ou des ingrédients assez chers.

Cuisine futée propose l’inverse, ce qui me rejoint beaucoup plus.

Pour la première émission, Alexandra Diaz et la nutritionniste Geneviève O’Gleman nous ont fait trois recettes simples et pratiques : un Kraft dinner maison, des pizzas pochettes et du yogourt glacé maison.

L’émission évite les temps morts en proposant une recette par bloc. Les images sont belles, quoique pas trop léchées ce qui est parfait ainsi. J’aime voir des plats « vrais », qui n’ont pas l’air d’avoir été placés par des experts pendant de longues minutes.

Les 2 animatrices, très articulées et dont la complicité transperce l’écran, expliquent dans des mots ultras simples toutes les étapes à suivre. J’aime que Geneviève O’Gleman cuisine. Pour moi, voir une nutritionniste cuisiner des plats donne du crédit aux recettes. Ça me dit qu’elles ne seront pas que bonnes au goût, mais aussi nourrissantes.

J’aime leur ton pas coincé du tout et je me reconnais dans Alexandra Diaz. Quand Geneviève O’Gleman lui dit « Il faut faire un roux sais-tu c’est quoi? » et qu’elle répond «Non, j’ai fait 2 petits bruns latinos », ça me fait sourire et ça me fait sentir moins mal de ne rien connaître en cuisine!

C’est une bonne idée de faire goûter les recettes aux enfants et d’avoir des trucs de parents, même si ces segments sont moins forts. Tout comme la discussion de fin d’émission entre les animatrices qui semble un peu trop « placée ».

Cette émission fera sûrement œuvre utile auprès de ceux qui l’écouteront, mais aussi auprès d’Alexandra Diaz qui a (enfin) sa première chance à l’animation.

Le truc que je garde de cette première émission : le faux pepperoni! Du pepperoni fait de protéines de soya, 10 fois moins gras que l’original et assaisonné avec les mêmes épices que le pepperoni régulier!

 

Vous pouvez trouver les recettes ici.

 

Cuisine futée, parents pressés
Mardi 19h30 à Télé-Québec

Aussi dans Télé :

blog comments powered by Disqus