Un peu plus d’un an après avoir lancé sa griffe de vêtements polyvalents et intemporels qui épousent la silhouette avant, pendant et après la grossesse, la créatrice Sabrina Garneau a lancé une campagne de sociofinancement dans l’espoir de bonifier son offre.

«MGAGA a de l’ambition, indique-t-elle sur la plateforme Ulule. La grossesse ainsi que l’allaitement de Roméo, durant plus de deux années, a été le point de départ de ce projet. Sans cesse confrontée aux joies, mais aussi difficultés de la maternité, MGAGA a puisé sa force dans son expérience pour mieux répondre aux différentes problématiques. Comment faciliter les femmes à allaiter tout en les aidant à se sentir belles? Est-il utopique de croire à un vêtement polyvalent et confortable, qui se porte au-delà de la maternité?»

Question que ses t-shirts, robes et leggings ne se démodent pas, Sabrina Garneau a d’ailleurs opté pour le noir, que le noir: «C’est une couleur élégante qui facilite les combinaisons de style et s’accessoirise facilement», plaide-t-elle.

Les vêtements de maternité qu’on ne porte que durant quelques mois sont en voie de disparition. Leur caractère éphémère ne plaît pas aux écolos ni à celles qui ont un petit budget. De plus en plus de blogueuses offrent d’ailleurs leurs trucs pour porter des morceaux tirés de leur garde-robe habituelle toute la grossesse. C’est pourquoi l’idée derrière Maman GAGA séduit: outre la promotion de l’allaitement sans tabou, la marque propose aussi une solution «évolutive» qu’on portera année après année; entre les grossesses et, surtout, après.

Pour illustrer la polyvalence de la marque, cette courte BD a été aussi publiée sur Ulule:

 

Chaque don permettra notamment d’enrichir la collection – des pièces créées et fabriquées à Montréal, soit dit en passant – et d’améliorer l’expérience de la boutique en ligne.

À une dizaine de jours de la fin de la campagne, un peu plus du quart de l’objectif était atteint.

 

Aussi dans Tendances :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!