Archives Métro La distribution de Mad Men : Christina Hendricks, John Slattery, Jared Harris, Vincent Kartheiser, Jon Hamm, Robert Morse et Elisabeth Moss.

Petite analyse du vendredi. D’où vient cet engouement soudain pour tout ce qui est vintage? On n’a peut-être pas à chercher bien loin… La populaire série Mad Men n’est sans doute pas étrangère à cette envie soudaine de se fringuer à la mode des Sixties. Il y a aussi la tendance de fond voulant que recycler et réutiliser, c’est mieux. Tout ça mis ensemble explique en partie la popularité d’événements où le rétro est en vedette.

***

Où étaient passés les quelque 200 000 artéfacts mode (comprenant vêtements pour hommes et femmes et accessoires) du Centre national du costume après sa fermeture, en 2005? C’est le propriétaire des boutiques NEON et grand collectionneur de vintage, Irving Tajfel, qui s’était porté acquéreur de la totalité de la collection pour s’assurer qu’elle ne tombe pas d’en l’oubli.

Sept ans plus tard, ces pièces vintage sont mises en vente. Ni vente aux enchères ni happening, l’événement organisé par les spécialistes du rétro OldWig se veut une sorte de braderie, une vente d’entrepôt où tout, tout, tout doit être vendu.  «Les produits ont une valeur historique incroyable», croit M. Tajfel.

Du 10 au 18 novembre
6550, rue Saint-André

Aussi dans Plus :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!