Quand on me pose la question: «Bob, quand vas-tu ouvrir un resto sur l’île?» je réponds honnêtement: «Ce n’est pas un restaurant que je veux, mais un chalet.»

Depuis un certain temps, je me questionne sur la manière dont les restaurants peuvent survivre dans le climat actuel. Trop de restaurants par habitant, population de moins en moins fortunée, hausse des coûts des matières premières, main-d’œuvre qualifiée difficile à trouver, loyers tellement élevés que c’est carrément nous prendre pour des pieds.

Il n’y a pas si longtemps, à peu près n’importe quel hurluberlu pouvait s’installer dans le Plateau, ouvrir un établissement avec un décor minimaliste, dire qu’il faisait de la cuisine fusion, et hop! l’endroit était plein chaque soir. Cette époque est révolue. Les clients ne sont plus dupes et ne sont plus en quête de la dernière gimmick. Ce qu’ils recherchent, c’est l’authenticité, et surtout, le meilleur «bang pour leur huard».

Voilà qui m’amène à vous parler du Red Tiger.

Située à 175 m de la sortie de métro Maisonneuve de la station Berri-UQAM, cette brasserie vietnamienne offre une expérience culinaire authentique et abordable, dans un environnement plus que convivial. Dans un décor sobre, on s’installe à de grandes tables en gang ou avec des inconnus, ou encore, on s’accoude au bar pour observer la brigade en cuisine.

Moi qui aime goûter à tout, j’adore la formule de plats à partager. Ici, on le fait à merveille; les portions sont juste assez grosses pour que personne ne reste sur son appétit et juste assez petites pour ne pas se sentir bourré.

Bien sûr, il y a les incontournables: la salade de bœuf cru, les grillades de bœuf et les minicrêpes vietnamiennes au porc et aux crevettes feront plaisir à votre bedon. Mais, s’il y a un plat qui se démarque, ce sont les beignets de crevettes servis sur une brochette en canne à sucre. Imaginez un pogo sur un bâton sucré comestible. Juste trop fou.

Me Love You Long Time, Girls Just Wanna Have Phong et Fresh Off  The Boat comptent parmi les cocktails aux noms colorés qui sont offerts pour vous faire patienter en attendant vos plats ou étirer votre soirée, selon le cycle lunaire. Le «pho-jito», un twist asiatique sur un classique cubain, est mon préféré. On le garnit même de fèves germées et d’un piment fort. Cliché, vous dites? Juste assez, sans tomber dans l’excès. Parlant d’excès, et puisque le mois sobre bat son plein, il est à noter que tous les cocktails sont également offerts sans alcool.

Le clou du spectacle est sans doute l’œuf balut. Ceux qui suivent la gastronomie du coin de l’œil se souviendront peut-être d’un vieil extrait vidéo dans lequel le célèbre Anthony Bourdain mangeait un embryon de poussin cuit dans son œuf. Plus besoin de se rendre au Viêtnam pour essayer ce fameux plat qui, semble-t-il, messieurs, possède la vertu de fortifier votre virilité! Pour la modique somme de 4$, vous pouvez épater vos amis, ou les écœurer, selon leur degré de dédain. Mon verdict: pas pire pantoute! Au fond, ça goûte ce que c’est, un peu comme une omelette au poulet. Si vous êtes tenté, question de rendre l’ingestion plus facile, je vous conseille de le manger d’une seule bouchée, avec les yeux fermés…

Nous étions trois, et comme on dit, nous nous sommes donnés. Neuf plats et plusieurs cocktails plus tard, nous étions agréablement surpris par la facture. Calculez environ 75$ pour deux personnes, taxes, alcool et pourboire inclus, car on se rappelle que tipping n’est pas une ville du sud du Viêtnam.

En bref

Heures d’ouverture. Mardi au vendredi de 11h à 14h30 | Lundi au jeudi de 17h à 23h | Vendredi et samedi de 17h à 3h

Style de cuisine. Brasserie vietnamienne, plats à partager.

On vient ici pour… Une date, une sortie entre amis ou un trip de bouffe tardif les week-ends.

Ambiance. À la fois conviviale et festive.

Staff. Bien instruit; notre barman connaissait le menu par cœur et sa suggestion de pâtes de riz et tarot poêlé avec œufs fut un de nos plats favoris de la soirée.

Relevez le défi. L’œuf balut, t’es pas game

Le Red Tiger
1201, boul. de Maisonneuve Est

Aussi dans Bouffe :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!