Georgetown BID Un projet de téléphérique mis de l'avant par le Georgetown Business Improvement District

Quand on pense transports collectifs, on pense autobus, métros, tramways, systèmes légers sur rails et trains de banlieue. Mais le téléphérique est une option, farfelue en apparence, qui mérite d’être considérée, croient certains. C’est ce que font présentement Washington D.C. et Arlington County, pour relier la station de métro Rosslyn au quartier Georgetown, un secteur dépourvu du métro.

«Nous devons explorer de façon réaliste tous les moyens de transport. Ça n’a peut-être pas de sens, ce n’est peut-être pas faisable, mais je crois que c’est sensé d’explorer les options», avait confié en mai 2015 au Washington Post Mary Cheh, conseillère du District 3 de Washington D.C..

La semaine dernière, une étape dans le processus d’exploration du téléphérique a été franchie. Le site UrbanTurf rapportait que huit propositions ont été recueillies afin de mener l’étude de faisabilité du téléphérique qui franchirait le fleuve Potomac. À partir de ces propositions, une devrait être choisie d’ici avril, et l’étude pourra se mettre en marche. Une recommandation avec modélisation 3D devrait être présentée au public d’ici la fin de l’année.

D’après le plan d’action Georgetown 2028, où est présentée l’idée, «un téléphérique peut transporter plus de 4 000 passagers à l’heure dans chaque direction, ce qui est semblable à la capacité d’un système léger sur rails et beaucoup plus qu’une ligne de bus qui circule aux cinq minutes». Le plan d’action précise que de tels systèmes sont efficaces, que leurs coûts de construction sont raisonnables et qu’ils sont utilisés dans plusieurs villes comme Londres, Caracas et Portland.

En effet, l’expérience du téléphérique comme moyen de transport (et pas seulement comme élément touristique) a fait ses preuves, notamment à La Paz en Bolivie. Ce système, nommé Mi Teleférico, est le plus long du monde avec ses 10 km (pour 11 stations). Selon un article du Guardian, les usagers en sont ravis et peuvent maintenant éviter la congestion monstre. Une expansion du système serait déjà prévue, pour l’allonger de 20 km et à ajouter 23 stations.

 

Aussi dans Une fille, une ville :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!