La femme d’affaires Tara Akhavan est l’une des deux cofondatrices de IRYStec, une entreprise montréalaise qui a mis au point un logiciel permettant d’adapter l’écran de nos téléphones intelligents, tablettes et ordinateurs afin de minimiser leurs conséquences négatives sur nos yeux. Des modifications peuvent ainsi être apportées selon l’âge de l’utilisateur, son genre, ses capacités physiques, ses origines et l’endroit où il se trouve. D’après Mme Akhavan, avoir un écran à haute définition avec un rendu de pixel incroyable ne sert à rien si l’oeil «voit mal». Entrevue avec Tara Akhavan.

Voit-on différemment selon notre ethnie ou notre genre?
Les yeux d’un Asiatique sont les mêmes que ceux d’un Canadien, mais les préférences culturelles sont différentes. Les fabricants d’écrans envoient leur produit avec un calibrage différent pour la population d’Amérique du Nord que celle d’Asie. Ils ont constaté que les Asiatiques préfèrent des tons de bleu et de blanc, alors que les Américains préfèrent un blanc avec des tons de jaunes. Pour ce qui est du genre, 10% des hommes sont daltoniens alors que chez les femmes, la proportion tourne autour de 1%. De plus, les femmes voient plus de teintes de couleurs que les hommes, certaines ont même un photo-récepteur supplémentaire.

«Oui, les femmes et les hommes voient différemment.» – Tara Akhavan, cofondatrice de IRYStec

Quels sont les effets négatifs des écrans sur l’humain?
Ça fait juste 30 ans que les écrans sont dans nos vies et on en connait déjà les dommages: insomnie, fatigue oculaire et déficit de l’attention. Chez les enfants, ils peuvent ralentir le développement du cerveau et affaiblir leurs capteurs sensoriels. Et souvent, ces effets n’apparaissent qu’après plusieurs années! Idéalement, vous ne devriez pas regarder un écran plus de quatre heures par jour. Mais ce n’est pas réaliste. Des études parlent de plus de 8 heures par jour passées devant des écrans, mais c’est plus de temps qu’avec les êtres aimés! Les gens ne vont pas arrêter de regarder leurs écrans même en connaissance de cause alors il faut faire quelque chose dès aujourd’hui pour rendre les écrans sains et compatibles avec notre style de vie. On travaille pour la prochaine génération.

Des conseils d’utilisation?
J’essaie de ne pas regarder d’écran une ou deux heures avant de dormir. Sinon, je le mets à au moins un mètre de moi. La luminosité est très importante. Il faut ajuster le rétroéclairage afin d’être en accord avec l’environnement. Si l’environnement est sombre, il faut que l’écran le soit aussi. Vous pourriez ressentir de la nausée si le paramétrage est mal fait. Il y a la règle du 20: après avoir regardé un écran pendant 20 minutes, prenez une pause de 20 secondes en regardant à 20 pieds de distance. Ceci permet à l’oeil de se reposer en regardant des objets en 3D.

Aussi dans URelles :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!