Comment les femmes doivent-elles s’y prendre si elles veulent réussir en tech? Le Center for Talent Innovation a récemment publié une étude dans laquelle des femmes ayant réussi dans le domaine ont été interrogées. Voici l’essentiel de leurs conseils.

La confiance en soi
Les femmes n’ont pas la même confiance en elles-mêmes que les hommes. Lorsqu’on leur dit qu’elles n’ont pas leur place dans l’industrie – parce qu’elles sont «génétiquement pas faites pour ça» (Allo le mémo de Google) –, il y a de quoi se remettre en question! Cependant, parmi les femmes qui connaissent le succès en tech, 39% d’entre elles disent se sentir sûres d’elles-mêmes, contre 20% qui affirment n’avoir jamais eu de succès. Donc, il s’agirait «simplement» d’être sûre de soi? Facile, non? Non. C’est difficile. On ne se réveille pas un matin en décidant tout bonnement être Marissa Mayer.

Comment faire pour avoir davantage confiance en soi-même? Lorsqu’on vous offre de siéger à des tables rondes, acceptez. Prenez la parole pendant des conférences. Les évènements sont très importants pour faire connaître son expertise. Si vous pensez à siéger à un conseil d’administration, sachez qu’il manque des femmes parmi ces dirigeants. De nombreuses entreprises en recherchent. N’hésitez pas à présenter votre candidature. Être en contact avec des chasseurs de têtes et des recruteurs vous permet également de connaître votre valeur sur le marché du travail, en plus d’être prête à saisir les opportunités qui se présentent.

Ne pas être créditée pour ses idées
Selon un article du Havard Business Review, 82% des femmes disent que leur contribution au sein de leur entreprise soit ignorée. Il est courant que les idées des femmes soient reprises par d’autres personnes, sans qu’elles soient les créditées. Elles peuvent être interrompues ou même complètement ignorées pendant les réunions. Si personne ne porte attention à vous et ne vous écoute, combien de temps allez-vous rester dans une telle entreprise? Et si toutes les entreprises le font, combien de temps allez-vous rester dans une telle industrie?

Comment faire pour être davantage reconnue? Les femmes ont l’habitude de laisser faire. Ne faites pas ça. L’article du Harvard Business Review rapporte que les femmes qui ont le plus de succès dans leur domaine ont plus tendance à lever la voix lorsqu’on les ignore. Elles font remarquer à tout le monde qu’elles n’ont pas été entendues. Comment s’y prendre? Lorsqu’on ne vous écoute pas, prenez une pause et dites «vous ne m’avez peut-être pas entendu la première fois, mais je disais… ». Lorsque quelqu’un d’autre répète votre idée, dites «je suis si contente que tu sois d’accord avec l’idée que j’ai lancée tantôt…»
Lorsque vous êtes interrompue, la première règle est de ne vous excuser pas. C’est vous qui avez été interrompue. Utilisez votre langage corporel pour faire savoir à votre interlocuteur que vous n’avez pas terminé par un contact visuel aussi direct que possible. Penchez-vous vers l’avant et rendez votre présence visible. Si ça continue, dites à voix haute «j’aimerais finir mon point» et continuez.

Vous pouvez également décider de mettre en place la règle «zéro interruption» pendant les réunions. Si vous voyez une collègue à qui ça arrive, vous pouvez aussi parler et inviter la personne qui a été coupée à continuer ce qu’elle voulait dire.

Le réseautage
C’est réconfortant et valorisant de se retrouver parmi ses pairs, parmi les personnes qui comprennent ce que vous dites, sans vous remettre en question. Ça vous permet de rencontrer d’autres femmes, de vous rapprocher de hautes dirigeantes d’entreprises, d’améliorer vos compétences et d’augmenter votre confiance en vous-mêmes. Une chose est claire, pour réussir professionnellement, il faut réseauter.

Comment faire du réseautage? Réseauter, ce n’est pas forcément se retrouver dans une salle de 300 personnes et donner ses cartes professionnelles. Vous pouvez aussi prendre part à l’un de ces événements et combiner réseautage et apprentissage :

Canada en programmation (anciennement Ladies Learning Code)
Girls Hack Night
Lesbians Who Tech
Queer Tech MTL
Women Techmakers
L’association des femmes en information de McGill
L’association des femmes en génie de Concordia
L’association des femmes en génie de l’ÉTS
Technovation Montréal

Et si après tout ça, vous n’êtes toujours pas à l’aise, vous pouvez vous tourner vers Profession’elle, une entreprise qui apprend aux femmes à réseauter et à négocier leur salaire.

Le parrainage
Une majorité des femmes qui connaissent le succès en tech parraine quelqu’un au sein de leur entreprise. Ça peut sembler être une relation avantageuse uniquement pour la personne qui est parrainée, mais en réalité, le parrain y gagne beaucoup également. Le fait de parrainer d’autres personnes aide à bâtir sa réputation de leaders et à mettre à jour ses compétences à jour.

Attention, le parrainage n’est pas du mentorat. Le parrain est une personne qui travaille dans la même entreprise que vous et qui devient votre allié numéro un. Il parle de vous lorsqu’il s’agit d’obtenir une promotion. Il promeut votre expertise et vos talents dès qu’il en a l’occasion. Il identifie vos points faibles et vous aide à les corriger. Il vous permet de rencontrer toutes les personnes essentielles à votre ascension professionnelle.

Comment faire? Plus votre parrain est senior au sein de la compagnie et plus son impact sera grand. Comment trouver un parrain? Ce n’est pas vous qui le trouvez, c’est lui qui vous trouve. Cela se produira généralement de manière naturelle, au fil de projets, de recommandations et de réseautage informel. Un parrain soutiendra quelqu’un qui excelle dans son poste. Si vous voulez être parrainé, vous devez faire connaître votre talent, vos compétences et votre travail à ceux qui vous entourent et qui sont au-dessus de vous.

Il est certain qu’être en minorité dans une industrie comme les technologies est loin d’être facile. La preuve, les femmes ne représentent que 20% de l’effectif total. Même si ce chiffre est bas et que les autres femmes ne sont pas toujours bien intentionnées, il y a plusieurs groupes d’entraide. Et si jamais vous trouvez que vous êtes maltraitée dans votre entreprise, changez d’emploi! Dans le groupe Facebook Professionnel.les des médias sociaux et du web du Québec, j’ai découvert l’entreprise techno Coveo, à Québec, qui a donné des noms de personnes connues à ses salles de réunions et la moitié sont des femmes. Le genre de détail qui donne envie de travailler pour eux instantanément!

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!