Un ordinateur puissant, conçu pour les jeux vidéo et compatible avec les systèmes de réalité virtuelle Oculus Rift et HTC Vive. Voilà ce qu’offre ASUS avec son ROG Strix GL502VS, un appareil relativement compact et abordable considérant ses caractéristiques, notamment sa carte graphique NVIDIA GeForce GTX 1070.

Design, clavier et ports
asus-clavier
L’ASUS ROG Strix GL502VS (désolé pour le nom) ne passe pas vraiment inaperçu, surtout si on le compare à un ordinateur régulier. À 2,4 kg et 3,1 centimètres d’épaisseur, disons que ce n’est pas le genre d’appareil que l’on trimbale quotidiennement avec soi.

Comme c’est généralement le cas avec les ordinateurs de jeu, on remarque aussi son design, avec un fini métallique brossé sur le dessus et des accents rouges fluorescents. L’ordinateur est toutefois dans l’ensemble en plastique, ce qui permet à ASUS d’économiser quelques grammes et de faire baisser son prix.

L’ASUS ROG GL502VS est doté d’un clavier complet, avec un pavé numérique de taille moyenne, placé un peu sur la gauche. Le clavier fonctionne correctement et ses touches s’enfoncent bien, mais ses touches numériques et ses flèches sont malheureusement plus petites que la norme. Alors que certains ordinateurs pour joueurs commencent à offrir des claviers mécaniques, celui d’ASUS obtient la norme de passage, sans plus. Même chose pour son pavé tactile, qui n’a aucun défaut important, mais qui pourrait facilement avoir été ajouté à un ordinateur d’il y a quelques années.

ASUS se reprend toutefois avec l’une des combinaisons de ports les plus intéressantes offertes sur un ordinateur portatif à ce jour. Le ROG GL502VS ne manque de rien, tant par rapport aux ports des dernières années que par rapport à celles des prochaines. Sur le côté, on retrouve ainsi un port Ethernet, un port Minidisplay, un port HDMI, une fente pour carte SD, trois ports USB-A et même un port USB-C. On ne pourrait demander mieux.

Caractéristiques
asus-ports

L’ASUS ROG GL502VS est optimisé avant tout pour les performances dans les jeux vidéo. À l’intérieur, on retrouve ainsi un processeur à quatre coeurs Intel Core i7-6700HQ (celui que l’on retrouve généralement dans les ordinateurs du genre), un disque SSD de 256 Go pour les applications et les jeux, un disque dur de 1 To pour les données, 16 Go de mémoire vive DDR4 et, surtout, une carte graphique dédiée NVIDIA GeForce GTX 1070 avec 8 Go de mémoire vidéo.

Détail intéressant, une fente pour mémoire vive est toujours disponible à l’intérieur de l’appareil, il sera donc possible d’augmenter sa mémoire à 32 Go en achetant seulement une barrette de 16 Go.

L’écran 1080p de 15,6 pouces est pour sa part correct, avec ses technologies IPS et GSYNC, mais tombe un peu à plat pour ceux qui sont habitués à des écrans d’une meilleure résolution ou avec un affichage plus rapide (celui du ROG GL502VS est limité à 60 Hz). C’est la norme dans les ordinateurs pour le jeu vidéo, qui visent après tout à optimiser les performances tout en offrant un prix le plus bas possible, mais l’ordinateur aurait facilement pu être doté d’une meilleure résolution. À cause du prix et des performances, un écran 1440p n’aurait pas forcément été mieux, mais c’est clairement dans cette direction que le marché risque d’évoluer au cours des prochaines années.

Un meilleur haut-parleur, lui, aurait par contre été préférable. Celui du ASUS ROG GL502VS est misérable, ce qui étonnant considérant le coffre de l’ordinateur. L’ordinateur est donc à utiliser avec des écouteurs, surtout pendant les jeux vidéo lorsque le système de ventilation s’active.

Performances
timespy

Côté performances, l’ASUS ROG GL502VS ne déçoit certainement pas, tant dans les tests synthétiques que dans les jeux vidéo directement.

J’ai ainsi obtenu un excellent 4812 au test DirectX 12 3DMark Time Spy de Futuremark et 11 990 au test 3DMark Fire Strike de Futuremark, ce qui le place sous la barre des PC pour jeux en 4K, mais pas mal au-dessus de ce qui est attendu d’un ordinateur portatif pour les jeux vidéo.

Le ROG GL502VS pourra faire fonctionner facilement tous les jeux vidéo à l’heure actuelle. Dans le test de performance de Gears of War 4, celui-ci atteint facilement les 90 images par seconde à un niveau de qualité ultra (c’est en fait un problème d’optimisation qui l’empêche d’aller encore plus loin, puisque son coeur graphique est loin d’être utilisé à son plein potentiel. De toute façon, les joueurs limiteront généralement l’affichage à 60 images par seconde avec la fonctionnalité GSYNC pour de meilleurs résultats).

gow

Vous serez donc probablement bon pour quelques années encore sans devoir limiter la qualité graphique des jeux vidéo. Ceux qui recherchent un investissement à encore plus long terme devront vraisemblablement se tourner vers un ordinateur avec carte graphique externe.

L’ordinateur est aussi suffisant pour la réalité virtuelle, avec un pointage de 5896 au VRMark Orange Room (128,54 images par seconde). Reste à voir quelles seront les caractéristiques requises pour les prochaines générations de casques, mais il serait étonnant que celles-ci augmentent considérablement, surtout si les fabricants espèrent atteindre un plus grand marché avec leurs appareils.

cdm

ASUS n’a pas lésiné non plus sur la qualité de son disque SSD, qui atteint des vitesses impressionnantes, tant en mode séquentiel (Q32T1: 2173 Mb/s en lecture, 1302 Mb/s en écriture) qu’en mode aléatoire (Q32T1: 523,5 Mb/s en lecture, 324,6 Mb/s en écriture).

Tel que prévu, l’autonomie est pour sa part plutôt ordinaire, à 1h50 seulement au test d’autonomie PCMark 8. Il aurait toutefois été difficile d’espérer plus considérant les caractéristiques de l’appareil.

Pour les joueurs mobiles
asus-front

À 2100$ avec une carte graphique NVIDIA GTX 1070, l’ASUS ROG GL502VS se positionne bien dans le marché pour un ordinateur de jeu vidéo conventionnel. Celui-ci a toute la puissance nécessaire pour les jeux vidéo modernes, et devrait demeurer performant pour quelques années encore.

Son prix relativement bas vient toutefois avec quelques compromis, notamment par rapport aux caractéristiques plus originales que l’on retrouve désormais dans certains ordinateurs du genre, comme un clavier mécanique et, surtout, une carte graphique externe, qui permet un maximum de performances à la maison dans un boitier plus petit.

Pour ceux qui recherchent le plus de puissance sur la route, il est toutefois difficile de demander plus.

Aussi dans Vie numérique :

blog comments powered by Disqus