Journal Métro

J’ai perdu 40$ dans des #$%?&! de CryptoKitties

On promet de grandes choses aux chaînes de bloc, cette technologie à la base du bitcoin, qui connaît une explosion en ce moment. Alors quand j’ai entendu parler de CryptoKitties, un premier jeu mettant à profit cette technologie, je n’ai pas eu d’autre choix que de l’essayer. Une erreur de tarla, que je vous invite à ne pas répéter.

CryptoKitties est un jeu canadien, lancé à la fin novembre par l’entreprise en démarrage Axiom Zen. Le concept intrigue : le jeu a été bâti avec la technologie Ethereum, une cryptomonnaie comme bitcoin qui a été conçue pour être facilement adaptable à des projets de tous genres, et sa popularité est telle qu’il aurait fait ralentir le réseau de 11% à lui seul.

CryptoKitties permet d’acheter, de vendre et de faire reproduire des chats virtuels. Chaque chat est unique et vient avec sa petite histoire, générée automatiquement. Que fait-on avec ces chats? Rien. On les regarde et on espère les revendre à profit.

À l’heure actuelle, plus de 15 millions $ USD ont été investis dans ces chats. Le plus cher a été vendu 253,3368 ether (la monnaie d’Ethereum), soit plus de 100 000$ US au taux de change actuel.

Le prix médian d’un CryptoKitties est toutefois plus bas, à 17,05$ US.

La popularité que connait CryptoKitties n’est pas étonnante. Les chaînes de bloc sont à la mode, faire reproduire des chats intègre une composante de hasard, qui permet aux joueurs de potentiellement obtenir des chats plus mignons que d’autres (et pouvant potentiellement être vendus plus chers) et l’explosion que connaît le bitcoin donne l’impression que l’investissement qu’on fait dans un chat virtuel pourra un jour rapporter gros.

Ce n’est pas tout à fait impossible. The Verge rapportait d’ailleurs hier l’histoire d’un joueur ayant amassé environ 50 000$ grâce à ses chats. Mais dans les faits, CryptoKitties ressemble plus à un casino virtuel où les dés sont pipés, et où chaque partie est accompagnée d’importants frais de transaction qui finit par gruger presque tout espoir de profit.

Chaque opération dans CryptoKitties s’accompagne en effet d’un frais important (puisque chaque opération dans le jeu doit être traitée par le réseau Ethereum directement). On paye pour acheter des ethers, on paye pour les transférer dans son portefeuille MetaMask (compatible avec CryptoKitties), on paye un frais pour acheter un chat, un frais pour le faire se reproduire et même un frais pour essayer de le vendre son chat.

J’ai acheté pour 40$ d’ether ce matin dans le but d’essayer le jeu (curiosité professionnelle). J’ai présentement trois chats plus ou moins intéressants (qui m’ont coûté 21,75$ en tout) et l’équivalent de 8,78$ dans mon compte. J’ai donc payé plus de 10$ de frais de transaction, ou plus de 25% de tout l’argent que j’ai investi.

Je pourrais bien sûr vendre mes chats, mais essayer de vendre un CryptoKitten coûte présentement environ 5,08$ de frais. Bref, à moins d’investir encore plus d’argent, je ne pourrai en vendre qu’un seul des trois. Et il y a bien des chances que je n’y arrive même pas.

CryptoKitties est un jeu de chat, mais à vrai dire, je me sens surtout comme un dindon en ce moment.