La grand-messe annuelle de l’électronique, le Consumer Electronic Show (CES), avait lieu la semaine dernière à Las Vegas. Sur les dizaines de milliers de gadgets présentés, trois ont particulièrement ébloui notre chroniqueur techno Maxime Johnson.

BeoSound Shape de Bang & Olufsen

Le BeoSound Shape est un système audio modulaire, 
où chaque hexagone peut être un haut-parleur, un amortisseur acoustique ou un amplificateur. On configure la forme, le profil sonore et les couleurs à son goût, et le résultat est un appareil capable de transformer à lui seul l’allure d’une pièce.

L’enceinte charme les yeux et les oreilles dès les premiers instants. Bang & Olufsen avait présenté son BeoSound Shape il y a quelques mois déjà, mais les photos officielles de l’entreprise ne lui rendent pas justice.

Comme c’est souvent le cas avec les produits du fabricant danois, la facture risque toutefois d’être salée: la configuration présentée au CES (avec 22 modules, photo ci-haut) coûte environ 16 000 $, tandis que le prix du modèle de base (six modules) est d’environ 6000$.

Notons que Bang & Olufsen a également profité du CES pour annoncer l’arrivée prochaine de l’Assistant Google sur une dizaine de ses appareils, ce qui permettra de les utiliser pour contrôler sa maison connectée avec sa voix, 
par exemple. On ignore toujours lesquels auront droit à l’assistant vocal, mais on espère que le BeoSound Shape sera du lot, ce qui donnerait une nouvelle signification à l’expression «parler à un mur».

The Wall 
de Samsung

Plusieurs médias ont rapporté que The Wall était une télé de 146 po de Samsung. C’est faux. The Wall est une télé modulaire, dont la taille et la forme peuvent être configurées par le client, jusqu’à remplir entièrement un mur.

Terminé, les modèles prédéterminés, The Wall peut être une télé petite, mais carrée, ou d’une taille beaucoup plus précise que la normale (68 po plutôt que 65, par exemple). L’appareil devrait particulièrement intéresser les amateurs de cinéma maison qui cherchent une solution de rechange aux projecteurs traditionnels.

Technologiquement, The Wall est composé de pixels MicroDEL (MicroLED, en anglais), où chaque point dans l’écran peut être illuminé indépendamment des autres, un peu à la manière des écrans OLED, qui ont la cote depuis quelques années.

L’intérêt des télés MicroDEL va toutefois au-delà de ce modèle. Comme l’écran est assemblé à partir de petits modules, la technologie pourrait à long terme complètement transformer la façon dont l’industrie produit des télés.

Alors que les télés géantes présentées au CES sont généralement des prototypes, 
Samsung promet que The Wall sera lancé dans les 12 prochains mois, à un prix qui n’a toujours pas été annoncé.

Aibo de Sony

Près de 20 ans après le lancement de son robot chien Aibo, en 1999, Sony récidive avec une version améliorée de son compagnon domestique.

Aibo est ni plus ni moins qu’une merveille technologique pour le grand public. Un petit robot de la taille d’un chiot, doté d’une intelligence artificielle capable d’apprendre des tours, de réagir à la voix et au toucher, d’aller chercher une balle et bien plus.
Aibo développe sa propre personnalité au fil du temps et entretient même une relation privilégiée avec certaines personnes: le chien 
ira voir l’enfant qui s’occupe le plus de lui avant la mère de la famille si les deux l’appellent en même temps, et même si c’est cette dernière qui a payé (plus de 2200$!) pour le toutou.

Il suffit de passer quelques minutes avec le petit robot pour tomber sous son charme. Ses yeux en forme d’écran parviennent à transmettre une certaine émotion, et ses caméras lui permettent non seulement de se déplacer, de retrouver son os et de reconnaître ceux qui l’entourent, mais aussi de prendre des photos et de les partager par la suite.

Un forfait d’environ 30$ par mois est nécessaire pour faire fonctionner Aibo, soit un peu moins que ce qu’il en coûte pour nourrir un véritable chien. Le futur meilleur ami de l’homme?

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!