Quelques mois après son lancement aux États-Unis, l’adaptateur Roku Streaming Stick+ pour transformer sa télé en télé intelligente arrive ce printemps au Canada. Mise à l’essai d’un appareil qui se démarque notamment par son petit format et quelques fonctionnalités originales.

Le Roku Streaming Stick+ est un petit adaptateur qui s’installe directement dans le port HDMI d’une télé et qui la transforme en télévision intelligente en lui permettant d’afficher des milliers de «chaînes», comme Netflix, NHL ou DAZN.

Roku a lancé plusieurs appareil du genre depuis 2012 au Canada. Année après année, les lecteurs de l’entreprise rapetissent et leur puissance augmente. De toute la gamme de Roku, le nouvel appareil est celui qui incarne le mieux cette évolution, en rassemblant les technologies avancées de l’entreprise (résolution 4K, HDR, recherche vocale), mais dans un boitier de la taille d’une longue clé USB.

Selon votre téléviseur, le format du Streaming Stick+ pourrait s’avérer une force ou une faiblesse. L’appareil n’a pas besoin de place sous votre télé, ce qui est bien, mais il est assez long, ce qui devrait forcer la plupart à utiliser leurs ports HDMI latéraux de leur écran, surtout s’il est installé au mur.

À la maison, l’adaptateur de Roku est parfait avec la télé Hisense H9 qui meuble mon salon, puisque les ports latéraux sont placés derrière l’écran, et non directement sur le côté. Ceux qui ont dotés d’un écran au design complètement plat pourraient toutefois avoir un problème.

Détail intéressant, l’antenne du Streaming Stick+ est placée dans le câble d’alimentation afin de l’éloigner du téléviseur lui-même. La stratégie permet à Roku d’annoncer une portée Wi-Fi quatre fois plus grande qu’auparavant. Ce cable est assez court, ce qui permet de l’alimenter à partir d’un port USB de sa télé facilement. Un cable d’extension est toutefois offert pour ceux qui souhaitent le brancher dans une prise électrique traditionnelle.

Parmi les autres forces du Streaming Stick+, j’aime plutôt bien sa petite manette. Celle-ci n’a pas l’élégance du contrôleur de l’Apple TV, mais elle est compacte, et elle peut être utilisée pour allumer son téléviseur et changer le volume.

Notons finalement que l’application mobile de Roku permet d’écouter la téléviseur à partir de son téléphone directement, pour ne pas faire de bruit la nuit, par exemple. C’est un avantage considérable pour certains. Une mise à jour en mai devrait d’ailleurs permettre à plusieurs personnes d’écouter la télé de cette façon, ce qui n’était pas possible jusqu’ici.

Une autre force du Streaming Stick+ est finalement la fiabilité de Roku, qui a systématiquement mis à jour tous les appareils lancés au Canada depuis 2012, en les améliorant et en leur offrant des fonctionnalités additionnelles gratuitement (l’écoute du son sur son téléphone, par exemple, était à la base un ajout logiciel). À ma connaissance, aucun adaptateur pour télé intelligente ne peut en dire autant.

Quelques compromis
Côté puissance, le Streaming Stick+ est plus rapide que certains adaptateurs du genre (le Fire TV d’Amazon, par exemple), mais il est quand même plus lent que les modèles haut de gamme (qui sont aussi plus chers, il faut le reconnaître).

Et si Roku affiche un nombre impressionnant de chaînes (plus de 5000), la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Pour le contenu, particulièrement en 4K, l’offre d’Apple (avec Tou.TV et le catalogue en 4K assez généreux d’Apple comparativement au reste du marché) m’apparaît plus intéressante.

Techniquement, certains regretteront aussi l’absence du standard HDR Dolby Vision. Le problème est toutefois plus théorique que pratique, puisque peu de services utilisent la technologie de toute façon.

À qui ça s’adresse?
Le Roku Streaming Stick+ est une option intéressante pour ceux qui souhaitent transformer un second téléviseur en téléviseur intelligent, pour accéder à Netflix, Plex, VMedia ou d’autres services du genre.

Pour les propriétaires d’une nouvelle télé 4K, qui offre probablement déjà des applications intégrées comme Netflix, Roku offre bien quelques avantages, mais ceux-ci sont probablement trop mineurs pour valoir l’investissement (sauf si vous avez besoin d’un service spécifique, comme DAZN). Pour les rares modèles qui ne sont pas intelligents, l’adaptateur est toutefois un choix tout indiqué.

Le Streaming Stick+ n’est donc pas pour tous les foyers, mais il devrait combler les besoins de base de ceux qui cherchent un appareil du genre, surtout lorsqu’ils ne veulent pas investir dans un modèle plus cher.

Le Streaming Stick+ de Roku sera lancé au Canada en mai pour 89,99$.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!