Casey Rodgers/Invision/AP

Microsoft, Sony et Nintendo livrent la marchandise au E3 2018.

Le salon destiné aux jeux vidéo Electronic Entertainement Expo (E3) se tient cette semaine. Au menu: des dizaines de milliers de visiteurs, des centaines de studios et, surtout, des jeux, dont certains sont offerts dès aujourd’hui, tandis que d’autres se retrouveront sur les tablettes et dans les boutiques en ligne dans quelques années seulement.

Microsoft mise sur l’avenir
Les ventes de la Xbox One tirent de l’arrière par rapport à celles de la PS4. Microsoft a néanmoins un message clair à l’attention de ses amateurs au E3: l’entreprise croit à l’avenir de sa division de jeux vidéo.

Microsoft a ainsi annoncé la création et l’acquisition de cinq studios de jeux vidéo, incluant le studio montréalais Compulsion Games (derrière We Happy Few), ce qui devrait lui assurer une bonne quantité d’exclusivités au cours des prochaines années. De nouvelles consoles Xbox sont aussi en train d’être développées, et un service de jeux sur le nuage, pour jouer à des titres d’une qualité console sur un téléphone, par exemple, verra également le jour.

À plus court terme, Microsoft a présenté pas moins de 50 titres lors de sa conférence du E3, dont une quinzaine d’exclusivités. Les amateurs de longue date auront droit aux grandes marques Xbox, avec l’annonce notamment de Gears of War 5, Halo Infinite et de Forza Horizon 4. Ce dernier s’annonce prometteur, grâce à des mécaniques originales pour un jeu de course; c’est comme un monde qui change complètement d’une saison à l’autre. Des titres indépendants ont aussi été dévoilés, comme le joli jeu canadien Tunic, qui devrait notamment plaire aux amateurs de Zelda.

Les joueurs pourront aussi profiter de titres tiers particulièrement attendus, tout particulièrement le jeu de tir post-apocalyptique Fallout 76 (lancement le 14 novembre), quatre fois plus gros que Fallout 4 et désormais en ligne. Le jeu de rôle de science-fiction Cyberpunk 2077 de CD Projekt RED a aussi attiré l’attention, mais aucune date de lancement n’a été annoncée pour l’instant.

Sony poursuit sur sa lancée
Avec ses 76 millions de consoles vendues, la PS4 jouit d’une position de dominance dans la présente guerre des consoles. Non seulement Sony a les ventes de son côté, mais son catalogue d’exclusivités demeure le plus intéressant année après année.

Après une première moitié d’année faste grâce à The Last Guardian, God of War et Detroit: Become Human, Sony n’avait pas besoin de créer de surprise au E3. L’entreprise s’est donc contentée de présenter plus en détail ses exclusivités à venir. Du lot, les amateurs d’histoires retiendront tout particulièrement The Last of Us Part 2, qui s’annonce un véritable chef-d’œuvre technique et narratif.

Le mystérieux Death Stranding du légendaire développeur Hideo Kojima a lui aussi touché la cible. On ignore encore beaucoup de l’histoire et du jeu lui-même, mais les premières images présentées donnent l’impression d’un titre original, où les valeurs artistiques l’emportent sur le simple amusement.

Ceux qui recherchent du divertissement pur pourront de toute façon se tourner du côté de Spider-Man, dont le succès auprès des amateurs de superhéros semble quasiment assuré. Les propriétaires de PS4 pourront bien sûr aussi profiter des nombreux jeux tiers annoncés tout au long du salon.

Nintendo fait évoluer la Switch
La Switch passe cette année à une nouvelle phase de son évolution, plus ouverte sur le monde extérieur. Le E3 de la compagnie nippone est d’ailleurs centré sur le jeu de combat multijoueur Super Smash Bros Ultimate, et le populaire jeu en ligne Fortnite a eu droit mardi à un lancement-surprise sur la console.

Avec l’arrivée d’un abonnement en ligne en septembre, la Switch sera plus mature qu’auparavant. Les joueurs auront entre les mains cette année une console plus complète, avec plus de jeux (notamment deux titres de la série Pokémon), des exclusivités tierces (comme la possibilité de contrôler le personnage de Star Fox dans Starlink: Battle for Atlas d’Ubisoft) et des classiques du catalogue Nintendo.

Les journalistes ont l’habitude de déclarer un grand gagnant au E3. La formule frôle le cliché, mais les vainqueurs de l’édition 2018 de la conférence sont les joueurs, qui auront beaucoup à se mettre sous la dent au cours des prochaines années, peu importe leur plateforme préférée.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!