Epic Games L’arrivée des jeux vidéo dans le nuage pourrait permettre à des milliers de joueurs de s’affronter dans des titres comme Fortnite.

De quoi auront l’air les jeux de demain? Pour répondre à cette question, il faut voir quelles sont les nouvelles technologies qui intéressent les développeurs aujourd’hui. Voici deux tendances observées la semaine dernière au Electronic Entertainment Expo (E3) qui auront un impact à long terme dans l’industrie.

La conception assistée par intelligence artificielle
L’intelligence artificielle dans les jeux vidéo ne date pas d’hier. Au lieu d’être une finalité (pour guider les personnages ennemis, par exemple), celle-ci devient maintenant un outil qui transforme la conception des jeux elle-même. Son utilisation est encore limitée, mais ce n’est qu’une question de temps avant qu’elle occupe une place de plus en plus importante.

En tant que pôle mondial du jeu vidéo et de l’intelligence artificielle, Montréal est bien positionnée pour être au centre de cette révolution à venir.

Au E3, Ubisoft a par exemple dévoilé Assassin’s Creed Odyssey, où les lèvres des personnages sont animées automatiquement dans les versions traduites du jeu grâce à l’apprentissage machine. Cette fonctionnalité, Soundmatching, est le dernier d’une série de projets du genre développés grâce à des collaborations entre des universités montréalaises et le studio par l’entremise de son groupe La Forge.

L’intelligence artificielle devrait tout d’abord être utilisée pour aider les programmeurs et les animateurs dans leur travail et leur permettre de créer des éléments plus performants, comme des personnages difficiles à affronter et des voitures autonomes qui circulent intelligemment dans les rues des villes virtuelles.

Le plus intéressant pour les joueurs viendra toutefois avec le temps, lorsque l’intelligence artificielle permettra de transformer le design des jeux, avec l’ajout de personnages capables de converser de façon réaliste, par exemple.

Les jeux dans le nuage
Microsoft a annoncé au E3 2018 son intention de lancer un service de jeux dans le nuage. L’idée est de faire fonctionner les jeux sur de puissants serveurs et de les diffuser par l’internet chez l’utilisateur par la suite, de la même façon que Google exécute son logiciel Docs dans ses centres de données, et non sur les ordinateurs à la maison, par exemple. Il sera ainsi possible de jouer à des titres d’une qualité équivalente à celle offerte par les consoles, mais sur un appareil peu performant comme un téléphone, une tablette ou une télé connectée.

L’entreprise derrière Xbox n’est pas la seule à plancher sur un projet du genre. Google serait aussi tenté par l’aventure, et Sony a lancé il y a quelque temps le service PlayStation Now, qui permet de diffuser certains jeux sur une PS3, une PS4, un ordinateur PC ou une PS Vita (mais la technologie pourrait encore être améliorée).

Les avantages de la stratégie sont nombreux. Puisque la puissance de calcul sera située dans le nuage, il ne sera plus nécessaire de payer plusieurs centaines de dollars pour une console comme c’est le cas aujourd’hui. L’industrie tirera plutôt ses revenus de services par abonnement à la Netflix.

Pour les développeurs, le jeu dans le nuage pourra aussi permettre la création de titres techniquement impossibles à réaliser en 2018. Le genre battle royale, où 100 personnes s’affrontent jusqu’à la mort, connaît beaucoup de succès avec des franchises comme Fortnite. Une version infonuagique pourrait toutefois permettre un mode à 1 000 joueurs, ou même à 10 000 joueurs. Voilà qui pourrait complètement transformer le jeu en ligne.

Est-ce que l’arrivée – inévitable – de cette technologie signifie la fin des consoles telles qu’on les connaît? Plusieurs le croient.

Personnellement, je donne toutefois quelques générations de plus à ces appareils. Oui, les jeux dans le nuage pourront reproduire la qualité des consoles actuelles, mais les technologies repoussent toujours leurs limites, et les jeux s’y adaptent.

Les télés 4K d’aujourd’hui seront remplacées par des télés 8K, et les jeux afficheront toujours plus de polygones. Les consoles ne dicteront peut-être plus le marché, mais tant que les joueurs seront prêts à payer pour des titres grandioses et que les studios de jeux voudront les livrer, les fabricants de consoles seront là pour s’assurer qu’ils puissent rouler de la façon la plus belle possible et sans aucun délai.

Aussi dans Vie numérique :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!