Maxime Johnson/Métro La carte graphique externe Blackmagic eGPU augmente la puissance du nouveau MacBook Pro d’Apple.

Après une refonte visant surtout le grand public en 2016, les nouveaux ordinateurs portatifs MacBook Pro d’Apple offrent finalement la puissance attendue par les utilisateurs professionnels, surtout lorsqu’ils sont accompagnés d’une carte graphique externe.

Les nouveaux MacBook Pro lancés en douce il y a quelques semaines ressemblent comme deux gouttes d’eau à leurs prédécesseurs, pour le meilleur et pour le pire. Que ce soit le modèle de 13 po (essayé ici) ou de 15 po, les deux appareils présentent ainsi toujours la même jolie finition de métal, le même design mince avec quatre ports USB-C, le même grand pavé tactile et la même barre tactile Touch Bar, qui remplace la dernière rangée de touches du clavier.

Les plus observateurs noteront que l’écran est désormais doté de la technologie True Tone qui ajuste les couleurs à l’éclairage ambiant, une fonctionnalité appréciée. Pour les autres, ce sont surtout les caractéristiques internes qui retiennent l’attention. Le plus petit modèle est ainsi doté d’un processeur Intel à quatre cœurs, alors que le plus grand profite de la puissance de six cœurs. La mémoire vive peut aussi finalement être configurée à 32 Go, une quantité trop importante pour le commun des mortels, mais appréciée de ceux qui travaillent dans l’édition de photos, par exemple.

L’autre important changement des MacBook Pro est leur clavier. Apple annonce qu’il est plus silencieux (ce qui est vrai), mais la présence d’une nouvelle couche de caoutchouc dans leur mécanisme devrait surtout les rendre plus résistants à la poussière, ce qui serait un désavantage des modèles précédents. Notons qu’Apple ne reconnaît toujours pas officiellement ce problème, mais l’entreprise offre de remplacer gratuitement les claviers des MacBook Pro jusqu’à quatre ans après leur achat s’ils brisent de cette façon.

Même si quelques éléments laissent un peu à désirer (un clavier plus agréable à utiliser et un port USB régulier auraient, par exemple, été appréciés), le MacBook Pro était et demeure un excellent ordinateur portatif. Son autonomie respectable, son format facile à transporter, ses composantes d’une bonne qualité et la puissance de ses configurations supérieures en font l’un des ordinateurs portatifs les plus intéressants sur le marché pour ceux qui disposent d’un budget de plus de 2400$.

Blackmagic dope le Mac
En maximisant la minceur et la portabilité de ses MacBook Pro, Apple néglige toutefois une de leurs composantes importantes : la carte graphique. Traditionnellement, cette dernière était surtout utilisée par les jeux vidéo, mais de plus en plus de logiciels professionnels peuvent désormais en profiter, notamment pour le montage vidéo, les effets spéciaux, le dessin assisté par ordinateur et l’intelligence artificielle. Une bonne carte graphique est donc une composante essentielle pour bien des professionnels.

Pour profiter d’une puissance jusqu’ici réservée aux ordinateurs de bureau sur un ordinateur portatif, macOS est depuis quelque temps compatible avec les cartes graphiques externes. La Blackmagic eGPU, vendue par Apple directement pour 899$ au Canada, n’est pas la plus polyvalente du genre, puisqu’il est impossible de remplacer sa carte AMD Radeon Pro 580, mais elle offre un design qui s’agence bien au Mac. Elle permet d’y relier plusieurs accessoires et elle est particulièrement silencieuse.

Malheureusement, si l’idée séduit en théorie, l’utilité de la Blackmagic eGPU est encore limitée en pratique. Pour profiter pleinement de la carte, il faut par exemple dans la plupart des cas y relier un moniteur externe. Et certaines tâches populaires, comme exporter une vidéo dans Final Cut Pro, ne peuvent même pas en profiter.

Quand ça fonctionne en revanche, la Blackmagic eGPU est une véritable merveille. Les jeux vidéo s’affichent dans une résolution élevée et le montage vidéo 4K se fait avec beaucoup plus de fluidité. Quand tous les logiciels supporteront les cartes graphiques externes de ce genre, celles-ci représenteront assurément un achat incontournable pour les professionnels qui ont besoin de puissance au bureau, mais de portabilité sur la route.

En attendant, ceux qui ont besoin d’un Mac offrant plus de puissance graphique devront se tourner vers un iMac ou vers le MacBook Pro de 15 po (vendu 3199$ et plus), qui est vendu avec une carte graphique interne dédiée, contrairement au modèle plus petit.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!