Maxime Johnson La tablette Surface Go de Microsoft

La nouvelle tablette Surface Go de Microsoft séduira les jeunes, du moins en attendant qu’ils aient besoin d’un ordinateur plus performant.

Avec son petit format et sa compatibilité avec le système d’exploitation Windows 10 régulier, la tablette Surface Go de Microsoft est à la fois une solution de rechange à l’iPad et un mini-ordinateur pratique. Mais alors que l’appareil aurait certainement fait un tabac il y a quelques années, celui-ci risque de tomber entre deux chaises pour la plupart des gens en 2018.

La petite tablette de Microsoft lancée la semaine dernière s’inspire du design de la Surface Pro, avec son pied intégré qui permet de la faire tenir debout sur une table. Ce pied tient fermement en place et peut être ouvert d’un grand angle, pour ceux qui voudraient écrire sur leurs genoux, par exemple.

Contrairement à Surface Pro, la Go ne dispose pas d’un port USB traditionnel, mais elle est au moins équipée d’un port USB-C plus petit. De plus en plus de gadgets utilisent ce format, et il est possible d’y relier un accessoire plus vieux avec un petit adaptateur abordable.

Comme tablette, la Surface Go déçoit un peu. Avec son écran de 10po et son poids de 1,15lb, elle est beaucoup plus intéressante que la Surface Pro pour consommer des médias sur le sofa dans le salon, mais son épaisseur, son cadre assez gros et son prix de 100$ de plus la font mal paraître par rapport à l’iPad.

Un ordinateur avant tout
Contrairement à la tablette d’Apple, la nouvelle Surface est toutefois un véritable ordinateur, capable de faire fonctionner toutes les applications PC habituelles (à condition de modifier quelques paramètres de Windows 10 afin de quitter le mode S). Ceux qui souhaitent s’en servir comme un PC devront cependant acheter un accessoire supplémentaire, le clavier Type Cover.

Ce clavier ressemble à ceux des Surface Pro. On aime enfoncer ses touches et son grand pavé tactile fonctionne à merveille. Seule ombre au tableau, les touches sont plus petites que la normale. On tape un peu plus lentement qu’à l’habitude, mais à moins de vouloir écrire un roman, le format ne devrait pas poser problème pour la plupart des gens.

Le petit écran embête pour sa part un peu plus. Il est d’une excellente qualité, mais son format se rapproche de la taille des ordinateurs de type netbook. C’est suffisant pour consommer des médias ou lire des pages web, mais un fichier Excel apparaît petit et le code source d’un logiciel (la programmation est de plus en plus populaire dans les écoles) affiche trop peu de lignes simultanément. Les applications PC sont généralement optimisées pour des écrans plus grands, et ça se sent. Il est heureusement possible de contourner ce problème en utilisant un écran externe, du moins à la maison.

Les performances de la tablette sont aussi moyennes. Son processeur Pentium Gold suffit pour les tâches de base comme Office et la navigation web, mais un jeu comme Fortnite paraît saccadé, même en basse résolution, et on apprécierait plus de puissance pour Photoshop. J’ai aussi trouvé la tablette un peu lente avec plusieurs fenêtres ouvertes en même temps. La Surface Go est dans l’ensemble très correcte pour ceux qui ont besoins simples, mais des ordinateurs portatifs moins chers en offrent tout autant.

Surtout pour les jeunes
À cause de son petit format et de ses performances limitées, la Surface Go convient surtout aux jeunes, comme les élèves de niveau secondaire qui ont besoin d’un ordinateur portatif pour effectuer leurs travaux. Les plus vieux auront toutefois rapidement envie d’un plus grand format et de composantes supérieures.

Bien des adultes avec des besoins limités pourraient aussi s’en contenter. À 529$ (4 Go de mémoire vive et 64 Go d’espace) ou 699$ (8 Go de mémoire vive et 128 Go d’espace), sans compter le clavier vendu en option pour 129$, l’appareil de Microsoft est toutefois cher pour un tel usage.

La Surface Go est une bonne tablette et un bon ordinateur, qui atteint souvent la cible, mais sans jamais véritablement exceller dans ce qu’on lui demande. Ceux qui sont à l’aise avec ses compromis et qui sont à la recherche du plus petit PC possible devraient toutefois grandement l’apprécier.

Aussi dans Vie numérique :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!