Samsung a dévoilé aujourd’hui son nouvel appareil format géant Galaxy Note 9, une mise à jour modeste, mais appréciée d’un téléphone qui se démarque désormais surtout par son stylet actif S-Pen et par sa grande pile. Voici mes premières impressions.

Un design presque identique
Pas grand-chose n’a changé côté design pour le Samsung Galaxy Note 9. L’appareil reprend l’allure des dernières générations, avec un cadre de plus en plus mince autour de son grand écran AMOLED Quad HD de 6,4 pouces. L’appareil est toujours doté d’une prise audio, celui-ci n’adopte pas les encoches à la mode chez les fabricants de téléphones en 2018 et il résiste toujours à l’eau.

Parmi les différences par rapport à l’année dernière, notons que le capteur d’empreintes digitales est désormais placé un peu plus bas qu’auparavant. Il est plus facile à atteindre avec le doigt en arrière, mais il est encore trop loin à mon goût.

Notons que Samsung a aussi revu la palette de couleurs dans laquelle le téléphone sera offert. J’ai essayé ici le très ennuyeux noir, mais le modèle bleu avec un stylet jaune devrait particulièrement capter l’attention.

Un téléphone tout en puissance

Samsung mise encore une fois sur la puissance et une fiche technique complète pour son grand téléphone. À l’intérieur, on y retrouve évidemment le processeur Snapdragon 845, qui pourra faire rouler les applications les plus lourdes. J’ai d’ailleurs eu l’occasion d’essayer Fortnite pour Android sur le Note 9, et la qualité est franchement impressionnante. Le jeu est fluide, la résolution élevée, les textures sont riches et elles s’affichent même au loin dans l’environnement 3D. Il faudra l’essayer pendant plusieurs parties d’affilée pour voir si le Note 9 tient la route, mais après un match, il était encore froid et en pleine possession de tous ses moyens.

La capacité du téléphone a été revue à la hausse, avec le modèle d’entrée de gamme à 128 Go (et 6 Go de RAM) et le modèle supérieur à 512 Go (et 8 Go de RAM). Dans ce dernier cas, l’ajout d’une carte microSD pourrait d’ailleurs faire passer la capacité totale à 1 To, pour ceux qui auraient vraiment de gros besoins.

La pile du Note 9 impressionne aussi, avec une capacité géante de 4000 mAh, qui devrait être suffisante pour une journée chargée complète, selon Samsung. Il est intéressant de voir Samsung relancer la course aux grosses piles, deux ans seulement après la catastrophe des Galaxy Note 7 explosifs. On imagine que l’entreprise coréenne a confiance aux nouveaux mécanismes de sécurité et procédés de fabrication qu’elle a instaurés après la débâcle du Note 7.

En quelques heures d’utilisation intense, avec de nombreux téléchargements, des mises à jour et plusieurs photos prises, le téléphone est passé de 99% à 76% de charge, ce qui est quand même de bon augure. Il sera intéressant de l’essayer plus longuement pour se faire une meilleure idée de son autonomie réelle dans la vie de tous les jours.

Autre nouveauté intéressante, il n’est plus nécessaire d’acheter un socle pour profiter de la fonctionnalité Samsung DeX, qui permet de transformer le téléphone en ordinateur en le reliant à un moniteur. Désormais, un simple adaptateur USB-C à HDMI suffit. Je compte aussi tester cette fonctionnalité plus en profondeur au cours des prochaines semaines.

Caméra : un nouveau logiciel pour le module du S9+

Côté caméra, le Galaxy Note 9 est doté du même module matériel que le Galaxy S9+, avec ses deux capteurs de 12 mégapixels (F1.5 et F2.4). Le téléphone est capable de véritables merveilles, avec des images claires à la noirceur et un taux de réussite dans l’ensemble élevé.

Les principales nouveautés ici sont plutôt logicielles, puisque Samsung intègre des fonctionnalités d’intelligence artificielle à son appareil, afin par exemple de reconnaître automatiquement les scènes photographiées et de modifier les paramètres des photos en conséquence. Samsung n’est pas la première entreprise à proposer une caméra avec intelligence artificielle de la sorte, puisque LG et Huawei ont aussi fait le saut (sans grand succès) plus tôt cette année.

Je n’ai jamais été un amateur des ajustements automatiques du genre, et le Note 9 n’a pas changé mon opinion pour l’instant. J’ai toutefois apprécié que le logiciel nous avertisse lorsqu’une photo prise est floue ou que quelqu’un avait cligné des yeux. Voilà qui pourrait être pratique pour ceux qui ont tendance à ranger leur téléphone trop rapidement après avoir pris un cliché.

Notons que je ne me fierais pas complètement à la fonctionnalité par contre. Samsung semble l’avoir programmée pour éviter les fausses alertes. C’est bien, mais plusieurs photos ratées ne sont pas identifiées de la sorte par le logiciel.

Le S-Pen intègre maintenant le Bluetooth

À part la grande autonomie, l’autre nouveauté principale du Note 9 est son stylet S-Pen, qui est désormais doté d’une connectivité Bluetooth, ce qui permet de s’en servir à plusieurs mètres du téléphone en appuyant sur le bouton pour déclencher certaines fonctionnalités, comme l’appareil photo. Le stylet peut ainsi être utilisé pour prendre une photo à distance (pour une photo de groupe, ou encore pour photographier des oiseaux en train de manger du pain de très près, par exemple). Le S-Pen peut aussi contrôler une présentation PowerPoint, ce qui pourrait être intéressant avec le mode DeX.

Pour le reste, le S-Pen offre les mêmes fonctionnalités, comme prendre des notes ou écrire sur l’écran. Il s’agit d’un outil qui représente la principale raison pour acheter la gamme Note pour certains, mais qui est peu ou pas utilisé par d’autres (c’est mon cas).

Lancement le 24 août pour beaucoup de bidous
Après quelques heures d’essai, le Galaxy Note 9 s’annonce comme étant un excellent téléphone, sans fausses notes, mais dont les nouveautés mineures ne créeront probablement pas d’excitation dans la communauté Android.

Le téléphone sera lancé le 24 août prochain chez la plupart des opérateurs à partir de 1299$ pour le modèle de 128 Go sans entente. La configuration de 512 Go sera pour sa part encore plus chère, à 1629$.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!