Plusieurs fabricants d’ordinateurs présentent cette semaine leurs nouveaux modèles au salon IFA de Berlin. Au-delà des habituels gains de performances et de l’amincissement continuel des appareils, plusieurs tendances prometteuses se dessinent à l’horizon.

Un ordinateur, deux assistants vocaux
L’intégration d’assistants vocaux aux ordinateurs passe cette année en vitesse supérieure. Tous les PC dotés de Windows 10 sont équipés de Cortana depuis un certain temps déjà, mais l’arrivée de certaines nouvelles technologies dans les modèles récents rend l’usage de la voix avec un ordinateur beaucoup plus intéressant qu’auparavant.

Du lot, on retient notamment le dévoilement au salon IFA des processeurs Core de huitième génération Whiskey Lake et Amber Lake d’Intel, qui sont pour la première fois équipés d’un circuit audio intégré assez puissant pour faire fonctionner deux assistants vocaux en même temps (dans le cas des ordinateurs Whiskey Lake du moins, où le circuit audio est doté de quatre coeurs).

L’ordinateur peut ainsi être à l’écoute de mots clé (Alexa, OK Google, etc.) même lorsqu’il est en veille, sans pour autant nécessiter une grande consommation énergétique. Notons que des ordinateurs portatifs avec Alexa et Cortana ont déjà été présentés au IFA, mais aucun n’intègre encore l’Assistant Google. Ce n’est probablement qu’une question de temps.

Le Lenovo Yoga C930 est doté d’Alexa et de Cortana.

L’autre nouveautés intéressante pour les assistants vocaux est l’ajout à certains modèles de microphones à grande portée, qui sont capables de capter la parole à plusieurs mètres de distance. C’est notamment le cas du nouveau Yoga C930 de Lenovo, dont les hauts-parleurs sont placés dans le mécanisme pour replier l’écran.

Malheureusement, les assistants vocaux ne fonctionnent pas lorsque l’ordinateur est refermé, même si le haut-parleur tourné vers l’extérieur aurait permis un usage de la sorte. Ici aussi, ce n’est qu’une question de temps avant que cet oubli soit corrigé, puisqu’on me confirme que le chose serait techniquement possible, même avec le modèle actuel.

« Chérie, j’ai réduit l’ordinateur »

Les écrans des Zenbook 2017 et 2018 ont la même taille, mais le format des ordinateurs a été réduit considérablement.

Les ordinateurs portatifs rétrécissent d’année en année, mais la tendance semble particulièrement prononcée à l’édition 2018 du salon de l’électronique IFA.

Certains ordinateurs ont désormais une taille à peine plus grande que leur écran. Les nouveaux Zenbook 13 et 14 de Lenovo, par exemple, sont plusieurs centimètres moins profonds que leurs prédécesseurs de l’année dernière seulement. La différence entre les deux est tout simplement saisissante.

L’ordinateur le plus impressionnant du lot est toutefois le Switch 7 d’Acer. L’entreprise ne permettait pas de le prendre en photo, mais l’appareil offre un écran de 14 pouces dans ce qui semble être un boitier de 12 pouces. Les caractéristiques finales de l’ordinateur devraient être dévoilées lors du CES 2019, quelques semaines avant son lancement pendant le premier trimestre de 2019, mais on s’attend à un ratio écran/surface de 92% et un poids de moins de 1 kg. Le cadre est d’ailleurs tellement petit autour de l’écran qu’Acer a même placé sa caméra dans la base de l’ordinateur, en haut du clavier.

Plus de 20 heures d’autonomie

Une tranche de processeurs Intel Core Whiskey Lake telle qu’elle est à la sortie de l’usine avant qu’elle ne soit coupée en centaines de processeurs indépendants.

Les nouveaux processeurs Core i5 et Core i7 Whiskey Lake d’Intel devaient permettre d’atteindre une autonomie moyenne d’environ 16 heures d’écoute vidéo sur une seule charge. Mais déjà, certains fabricants ont commencé à repousser cette limite, avec par exemple Asus qui promet que son Zenbook S atteindra plutôt 20 heures consécutives sur une seule charge.

Dans la réalité, l’autonomie atteinte pourrait être plus petite avec d’autres usages, mais transporter son chargeur pour une journée sera certainement de moins en moins important au cours des prochaines années.

Dans une rencontre avec la presse internationale, Intel a d’ailleurs mentionné que 450 millions de PC de plus de 5 ans étaient en circulation dans le monde. Les nouveaux ordinateurs sont en moyenne deux fois plus puissants que ces anciens modèles, et ils offrent une connectivité Wi-Fi Gigabit 12 fois plus rapide, mais c’est probablement l’autonomie prolongée qui sera la plus appréciée par ceux qui remplaceront leur vieil appareil.

Les ingénieurs s’amusent

Le pavé tactile des Zenbook Pro 2018 d’Asus peut afficher des applicaitons, comme Spotify et une calculatrice.

Le salon IFA 2018 a été l’occasion pour les entreprises de montrer (pour une seconde fois dans certains cas) des ordinateurs plus audacieux les uns que les autres.

Asus, qui n’a jamais eu peur de sortir du lot, a par exemple équipé ses Zenbook de pavés tactiles pouvant afficher des chiffres et être utilisés comme pavés numériques au besoin. Ses Zenbook Pro poussent encore plus la donne, avec un écran tactile qui est un véritable écran. Est-ce utile? Je demande encore à être convaincu. Mais dans un marché où tous les appareils tendent à se ressembler, la prise de risques est certainement appréciée.

Notons que Lenovo a pour sa part présenté son nouvel ordinateur à deux écrans Lenovo Yoga Book, qui est équipé d’un grand écran tactile à l’encre électronique pour lire, écrire ou dessiner. Pour l’ouvrir, il suffit de cogner sur ce dernier comme on cognerait à une porte.

Parmi les autres fonctionnalités moins extravagantes qui retiennent l’attention au IFA, notons les claviers magnétiques de Dell, qui sont 24% plus minces qu’auparavant, tout en donnant l’impression de s’enfoncer avec une bonne profondeur. Il y a fort à parier que le prochain XPS 13, qui sera probablement dévoilé au CES en janvier, adoptera cette technologie.

Les moniteurs USB-C transforment le bureau

Les moniteurs USB-C comme le Ultrathin de Dell retiennent l’attention au salon IFA 2018.

Les ordinateurs portatifs sont désormais pratiquement tous équipés de ports USB-C, qui permettent le transfert de données, le branchement d’un moniteur externe et la recharge.

Résultat, avec un seul câble Thunderbolt, un moniteur USB-C peut devenir un véritable socle où sont reliés tous les accessoires nécessaires pour faire de son ordinateur portatif un ordinateur de bureau.

J’ai notamment aimé le moniteur Dell 27 Ultrathin (S2719DC), qui est à la fois mince, élégant et qui offre de bonnes caractéristiques, comme une luminosité de 600 nits. On aurait préféré une résolution 4K, mais sa résolution QHD est néanmoins convenable.

Samsung a aussi présenté un moniteur prometteur, le CJ79, avec une résolution de 3,440 x 1,440, un format incurvé de 34 pouces et la technologie QLED. Le moniteur est aussi capable de fournir jusqu’à 85 watts d’énergie grâce à un seul câble USB-C (ce qui est plus que celui de Dell, limité à 45 watts et donc utilisable par les ordinateurs peu énergivores seulement). Esthétiquement, il n’a toutefois pas l’élégance du modèle de Dell .

Dans les deux cas, la technologie devrait permettre de maximiser facilement potentiel de son ordinateur, sans pour autant que son bureau ait l’air de l’antre d’un responsable des TI avec ses multiples câbles et adaptateurs.

Aussi dans Vie numérique :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!