Un téléphone Android, une tablette Chrome OS et un écran connecté conçu pour être au coeur des maisons intelligentes : Google a dévoilé aujourd’hui trois nouveaux produits attendus, à l’occasion de son événement Made By Google. Voici mes premières impressions des appareils.

Pixel 3 et Pixel 3 XL

C’est sans grandes surprises que Google a dévoilé ses deux nouveaux téléphones Pixel 3 et Pixel 3 XL, qui ont fait l’objet de multiples fuites au cours des dernières semaines.

Les deux appareils reprennent le design des Pixel 2 et Pixel 2 XL, avec tout de même quelques modifications. L’écran du plus petit des deux passe par exemple de 5 à 5,5 pouces, tandis que celui du modèle XL passe de 6 à 6,3 pouces. Dans les deux cas, le format physique est le même, le gain d’écran s’est donc fait au dépend du cadre autour, qui est légèrement plus mince qu’auparavant.

Dans le cas du Pixel 3 XL, l’appareil est aussi doté d’une encoche, que l’on retrouve sur la plupart des téléphones Android du moment. Le design des deux Pixel n’est pas des plus inspirants, mais considérant qu’ils risquent d’être cachés derrière un étui, les amateurs de Google n’en tiendront probablement pas trop rigueur à l’entreprise.

Les téléphones sont dotés de la puce Snapdragon 845 de Google avec 4 Go de mémoire vive, ce qui devrait leur garantir assez de puissance pour faire fonctionner les applications les plus lourdes pendant encore quelques années.

À l’usage, l’interface semblait d’ailleurs des plus fluides, même si la prise de photos en mode portrait était encore une fois assez lente, alors que l’effet prend quelques secondes avant de s’afficher.

La plus grande force des téléphones de Google devrait être cette année encore leur appareil photo. Les Pixel 3 et Pixel 3 XL sont toujours dotés d’un appareil photo simple de 12,2 mégapixels avec objectif F1.8, mais l’entreprise continue d’améliorer les effets logiciels appliqués sur les images grâce à l’intelligence artificielle. Il faudra l’essayer un peu plus longtemps, mais mes premiers essais étaient des plus convaincants, notamment en mode portrait (dont l’intensité peut cette année être ajustée, comme le permet Apple avec son iPhone Xs). Un nouveau mode nocturne semble aussi prometteur.

Si l’appareil photo arrière a peu changé d’un point de vue matériel, l’appareil frontal est pour sa part doté d’un second objectif grand angle, qui devrait faciliter la prise d’égoportraits de groupe (si on accepte une légère déformation des sujets).

Parmi les autres nouveautés du téléphone, notons qu’il offrira en novembre le mode Duplex, qui permet à l’assistant Google de répondre au téléphone et d’effectuer des réservations. La fonctionnalité sera toutefois offerte en anglais seulement pour l’instant.

Pour le reste, l’appareil n’intègre toujours pas de port audio 3,5 mm (il est d’ailleurs livré avec des écouteurs USB-C), il est résistant à l’eau et est doté d’un capteur d’empreintes digitales à l’arrière..

Les Pixels 3 et Pixel 3 XL seront lancés le 1er novembre au Canada, à partir de 999$ et 1129$ sans entente.

Pixel Slate

Après plusieurs années de rumeurs, Google a finalement annoncé sa première tablette Chrome OS, la Pixel Slate. Il s’agit de ma plus belle découverte à l’événement Google.

Le design de l’appareil impressionne. Elle est mince, solide avec son boitier d’aluminium et son grand écran de 12,3 pouces est particulièrement joli. Google vise ici le marché haut de gamme, et cela paraît.

Côté technique, l’appareil sera offert en différentes configurations. Chacune sera dans tous les cas dotée d’un écran avec une résolution de 293 pixels par pouces (supérieure à l’iPad Pro) et d’un haut-parleur frontal double puissant.

Détail intéressant, la tablette peut être relié à deux écrans 4K externes grâce à un de ses deux ports USB-C, et ainsi être utilisée comme un véritable ordinateur. Comme tous les autres appareils Chrome OS récents, elle supporte les applications Android et même les applications Linux, ce qui devrait plaire aux usagers avancés. Installer des logiciels Linux est plus complexe que de seulement lancer la boutique Google Play, mais le processus est néamoins accessible. 

Son clavier QWERTY est pour sa part quand même bien réussi. Son design est original, avec des touches rondes comme une dactylo, et les touches s’enfoncent avec une bonne profondeur, ce qui est apprécié.

Le design magnétique du clavier est aussi conçu pour permettre à la tablette d’être placée à l’angle de son choix, le tout avec une solidité impressionnante.

La Pixel Slate sera lancée plus tard cette année au Canada à partir de 849$ pour le modèle avec un processeur Celeron, 4 Go de mémoire vive et un disque SSD de 32 Go. Le modèle le plus puissant sera pour sa part offert avec un processeur Intel Core i7 de huitième génération, 256 Go de SSD et 16 Go de RAM, le tout pour 1999$.

Le clavier QWERTY sera pour sa part vendu 259$. Celui-ci est en anglais seulement sur le site web de Google, mais l’entreprise confirme qu’une version canadienne française devrait aussi être lancée.

Google Home Hub

Les amateurs de la plateforme vocale Google Home auront bientôt un nouvel appareil à leur disposition, le Google Home Hub. Ce dernier offre toutes les fonctionnalités des assistants vocaux habituels, mais avec en plus un écran tactile, qui affiche différentes informations et qui permet d’interagir avec ses doigts plutôt que sa voix lorsque c’est plus facile.

L’appareil ressemble à une petite tablette Nexus 7 posée sur un haut-parleur de tissus. On sent ici que Google a préféré produire un produit à bas prix plutôt qu’un appareil haut de gamme. C’est probablement la bonne stratégie pour atteindre un grand public, mais ceux qui choisissent avec soin les appareils qui équipent leurs demeures pourraient être déçus.

Contrairement à d’autres appareils du genre, Google a opté pour ne pas équiper le Home Hub avec une caméra. On perd une fonctionnalité, mais on gagne en protection de la vie privée. C’était à mon avis le bon choix à faire, surtout que le Home Hub offre plusieurs usages intéressants dans la chambre à coucher (son écran s’adapte à la luminosité ambiante, et les photos affichées pendant la journée laissent place à une horloge la nuit, par exemple).

Malheureusement, il faudra attendre encore un peu avant de mettre la main sur le Google Home Hub au Canada, puisque sa date de lancement n’a pas encore été annoncée. L’appareil devrait être vendu pour environ 200$ à 210$, si on peut se fier à son prix américain.

Aussi dans Vie numérique :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!