Maxime Johnson MacBook Air

Après plusieurs années d’attente, Apple a finalement mis à jour son populaire MacBook Air. L’ordinateur est plus puissant, plus joli et offre une plus grande autonomie que ses prédécesseurs, mais il doit désormais affronter une concurrence féroce.

Le MacBook Air est probablement l’ordinateur le plus important de la dernière décennie. L’appareil sorti d’une enveloppe sur scène par Steve Jobs il y a plus de 10 ans déjà a connu des débuts difficiles, mais au fil des mises à jour et des réductions de prix, il a littéralement transformé l’industrie.

En Amérique du Nord, tous les ordinateurs dans les cafés semblaient à une époque être des MacBook Air, et il a permis à Apple de se hisser dans le top 5 des fabricants mondiaux d’ordinateurs pour la première fois depuis le milieu des années 1990.

Quelques années après son lancement, à peu près tous les fabricants copiaient le MacBook Air. Et pourquoi pas? Il était conçu solidement avec son boitier en aluminium, son clavier était efficace, il offrait une longue autonomie, un pavé tactile géant et même (chose assez rare pour Apple) un bon rapport qualité-prix.

Puis, plus rien. Le MacBook Air a eu droit à de nouvelles composantes internes presque tous les ans, mais le design et certaines caractéristiques clés comme l’écran sont restés figés en 2010.

Modernisation appréciée
C’est donc un MacBook Air en mode rattrapage qu’a lancé Apple la semaine dernière.

Ceux qui connaissent les ordinateurs actuels de l’entreprise seront en terrain connu. Le MacBook Air ressemble en effet comme deux gouttes d’eau au petit MacBook de 12 pouces. Pour les utilisateurs de MacBook Air d’anciennes générations, les améliorations sont toutefois nombreuses.

L’écran offre tout d’abord enfin une résolution Retina. Les images et le texte sont plus précis, les logiciels affichent plus d’informations à la fois et les couleurs sont plus riches. Le cadre aminci rapetisse le boitier de l’appareil, même si son écran de 13,3 pouces est aussi grand qu’avant.

Ses ports variés ont été remplacés par deux ports USB-C, qui servent autant pour la recharge que pour connecter un écran externe ou un accessoire. La perte du connecteur MagSafe pourrait entraîner quelques regrets, mais ce ne sera que de courte durée.

Le MacBook Air ne fait qu’un seul pas en arrière. Son clavier «butterfly» de troisième génération est supérieur (plus silencieux et plus fiable) que ceux qui équipent les MacBook et MacBook Pro des dernières années, mais il est néanmoins moins agréable à utiliser que celui des anciens MacBook Air. Dommage. Celui-ci intègre au moins un lecteur d’empreintes digitales Touch ID rapide, qui permet d’ouvrir l’ordinateur sans entrer de mot de passe.

Performances correctes, autonomie enviable
Le MacBook Air n’a jamais été une bête de puissance, et l’édition 2018 ne fait pas exception. Il offre un bon 8 Go de mémoire vive par défaut et un disque SSD de 128 Go rapide, mais son processeur i5 à bas voltage d’Intel est inférieur à celui que l’on retrouve dans des ordinateurs Windows similaires.

Dans l’ensemble, le MacBook Air est toutefois assez puissant pour le web, la bureautique, la gestion de photos et un montage vidéo léger.

Son autonomie est pour sa part excellente (en partie à cause du processeur moins puissant, mais aussi moins énergivore). Même après une journée entière de travail, la charge restante de l’appareil est suffisante pour regarder un film ou faire quelques heures supplémentaires. Le MacBook Air est d’ailleurs une excellente option pour ceux qui arpentent les cafés et qui ne souhaitent pas se battre pour les prises électriques.

Alors que le premier MacBook Air repoussait les limites des ordinateurs portatifs minces et légers, le modèle de 2018 reste en terrain connu. Il est le premier ordinateur conçu avec de l’aluminium recyclé à 100% (préconsommation), ce qui est louable, mais pour le reste, plusieurs appareils Windows offrent des caractéristiques similaires.

Le MacBook Air n’est pas pour toutes les bourses, à 1499$, mais il est néanmoins moins cher que le MacBook Pro, tout en offrant certains avantages comme une longue autonomie et un format plus pratique à transporter. Il s’agit dans l’ensemble d’un excellent ordinateur, qui arrive toutefois dans une industrie qui a déjà été transformée.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!