Maxime Johnson Un participant essaie un casque de réalité augmentée au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas.

Après quelques années tout feu tout flamme, le CES reprend son souffle pour son édition 2019. Les avancées futuristes sont toujours présentes, mais la majorité des entreprises ont opté pour améliorer leurs technologies existantes. Pour les consommateurs qui préfèrent la qualité aux nouveautés rapidement démodées, il s’agit d’une excellente nouvelle.

Les assistants vocaux
Le grand public commence à peine à se familiariser avec les assistants vocaux comme Alexa d’Amazon, Assistant Google de Google et Siri d’Apple, mais la technologie est tout de même passée en vitesse supérieure au CES cette année.

Les assistants vocaux sont désormais intégrés aux appareils les plus variés. Ils permettent par exemple de contrôler son robinet pour faire couler précisément 100 ml d’eau, et des électroménagers peuvent désormais discuter avec leurs propriétaires. Kohler a même lancé une toilette avec un assistant vocal, pour tirer la chasse d’eau avec sa voix ou écouter de la musique pendant une besogne qui s’étire. Ce n’est pas une blague.

Alors que les appareils de première génération étaient compatibles avec un seul assistant, ceux-ci peuvent maintenant pour la plupart être contrôlés avec la voix de son choix, qu’on soit un amateur d’Amazon, d’Apple ou de Google.

Les assistants vocaux de 2019 ressembleront à ceux de 2018. Mais cette consolidation marque un pas de plus vers leur ubiquité annoncée par les experts du milieu.

Le piège de la 8K évité
On s’attendait à un raz-de-marée 8K au CES 2019. Ça n’a pas été le cas. Samsung a bien dévoilé sa nouvelle gamme QLED 8K, et LG a annoncé un téléviseur OLED 8K, mais les innovations les plus intéressantes ont plutôt été offertes sur des modèles 4K.

C’est une bonne chose. Même si les télés offrant une résolution 4K – quatre fois plus grande que la résolution HD pleine – sont désormais la norme, le contenu, lui, traîne de la patte. Les films et les émissions 4K sont rares, et les diffuseurs ne sont pas près de s’y adapter. Dans cette optique, l’intérêt des téléviseurs 8K est plutôt limité.

LG a présenté un écran 4K qui peut être roulé pour occuper moins d’espace dans le salon, et Samsung a amélioré sa technologie Micro LED, qui permettra un jour de créer des téléviseurs de tailles, de formes et de résolutions variées.

Hisense a pour sa part lancé sa gamme ULED XD, qui intègre un écran 1080p en niveaux de gris derrière son écran 4K habituel, ce qui permettrait d’obtenir des caractéristiques dignes des écrans OLED, mais à une fraction du prix. Le potentiel est intéressant pour ceux qui recherchent une bonne qualité d’image, mais qui ne veulent pas débourser plus de 2000$.

Certains fabricants ont annoncé pour la première fois une compatibilité avec le protocole AirPlay d’Apple pour diffuser l’écran de son téléphone ou de sa tablette sur sa télé. Samsung offrira au Canada la plateforme iTunes pour louer ou acheter des films et des émissions.

Les automobiles plus effacées
Après avoir fait du CES un véritable salon de l’auto, les fabricants prennent du repos en 2019.

Mercedes-Benz et BMW ont présenté de nouveaux véhicules et concepts, mais les annonces se sont faites plus rares. Les projets dévoilés sont encore flous et les objectifs fixés par rapport à l’environnement ou aux voitures autonomes sont lointains. 

Peut-être que le rythme de développement dans le secteur, beaucoup plus lent que celui dans les entreprises techno, n’a jamais réellement été compatible avec le CES après tout.

Aussi dans Vie numérique :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!