Dans le marché saturé des écouteurs, les Mo-Fi de l’entreprise Blue, surtout connue pour ses microphones, se distingue par leur amplificateur intégré. Un ajout intéressant, pour ceux qui seront capable de vivre avec la taille imposante des écouteurs.

Design
Abordons le sujet tout de suite, puisque c’est l’éléphant dans la pièce ici. Les Mo-Fi sont gros. Très gros. Pour les amateurs de la série britannique Dr. Who, ceux-ci font carrément penser au casque des robots humanoïdes Cybermen.

Si la taille est encombrante pour ceux qui prévoient transporter leurs écouteurs, celle-ci s’oublie rapidement lorsqu’ils sont en place sur notre tête. Ils sont lourds, mais tiennent fermement en place, grâce à un mécanisme assez complexe, mais capable de s’ajuster à pratiquement toutes les têtes. La tension, la forme, l’angle, la taille, tout, ou presque, peut être modifié sur les Mo-Fi.

Notons que la tension assez forte du casque, combinée aux très grandes oreillettes isole quand même bien l’utilisateur des bruits ambiants.

Il faut toutefois aimer les écouteurs fermement ancrés sur notre tête pour les apprécier. Ceux qui préfèrent des appareils légers qui ne font pas sentir leur présence devront aller voir ailleurs.

Amplificateur intégré
volume 600

Les Mo-Fi de Blue sont dotés d’un amplificateur intégré haut de gamme, conçu par le fabricant de lecteurs de musique haute définition FiiO.

Celui-ci affecte d’une façon considérable le volume des écouteurs. Lorsqu’il est activé, vous devrez donc diminuerez drastiquement le volume de la musique que vous écoutiez.

Les Mo-Fi peuvent être utilisés avec trois modes différents : Off, On et On+. Le mode Off, sans amplificateur, peut être utilisé lorsque la pile de l’appareil est à plat ou lorsque la source ne nécessite aucune amplification supplémentaire. Le mode On offre une amplification naturelle, qui n’affecte pas la structure du son, alors que le mode On+ améliore un peu les basses fréquences. Contrairement à la plupart des écouteurs grand public modernes, cet ajustement est toutefois analogue, et non numérique. Il est aussi assez subtil.

Mais pourquoi avoir un amplificateur intégré? En théorie, celui-ci devrait permettre de moins utiliser l’amplificateur de notre source, surtout si celui-ci est bon marché, et ainsi profiter d’une meilleure qualité sonore (en plus du volume plus élevé). Et pour ceux qui possèdent un amplificateur externe, les Mo-Fi permettent d’avoir un seul appareil plutôt que deux, tout simplement.

Notons aussi que l’amplificateur intégré a permis à Blue d’ajouter d’inclure des pilotes larges d’une bonne qualité de 50mm dans ses écouteurs. Le son avec les Mo-Fi est donc très bon lorsque l’amplificateur est activé, mais laisse à désirer lorsque celui-ci est éteint.

Bonne autonomie
On 600

Les Mo-Fi peuvent être chargés en trois ou quatre heures, et offrent une autonomie d’une douzaine d’heures par la suite. Même si l’amplificateur est allumé avec un bouton analogique, il est bon de noter que les écouteurs conservent leur charge, même avec l’amplificateur à On pendant plusieurs semaines.

À 429,99$, les Mo-Fi de Blue sont assez dispendieux, et vous devrez être à l’aise avec leur lourdeur et leur gros format. Ceux qui sont prêts à vivre avec ces inconvénients devraient toutefois apprécier leur bonne qualité sonore, leur bonne isolation et leur volume élevé.

Aussi dans Vie numérique :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!