Google a finalement réservé ses annonces les plus impressionnantes pour la seconde journée de sa conférence Google I/O 15, avec la présentation de trois nouveaux projets réalisés au cours des derniers mois par ATAP, le groupe de « pirates » de Google qui travaille sur des projets expérimentaux éclatés. Voici Jacquard, des textiles connectés pour vêtements intelligents, Soli, un micro radar pour contrôler sa montre connectée et Vault, un puissant outil de sécurité.

Project Jacquard
Project Jacquard

Au cours des derniers mois, Google a développé Projet Jacquard, un tout nouveau procédé pour la création de vêtements connectés.

Avec différents partenaires, un fabricant de tissus japonais par exemple, Google a notamment créé de nouvelles fibres pour être intégrées aux vêtements, des métiers à tisser capables d’utiliser ces fibres, de nouveaux connecteurs et une plateforme mobile pour interagir avec ses vêtements.

Jacquard permet d’intégrer un véritable pavé tactile dans n’importe quel type de tissus. La technologie pourrait par exemple permettre de répondre à un appel en glissant sa main sur son veston, contrôler le volume de la musique en touchant son sofa, etc.

Les différents prototypes présentés au Google I/O semblaient efficaces, mais légèrement imprécis, ce qui laisse croire que des gestuelles assez simples devront être utilisées avec les premières générations d’appareils utilisant la technologie.

Comme tous les projets de ATAP, Jacquard est encore à l’étape expérimentale, mais un produit pour le grand public pourrait bien être lancé dans un futur rapproché, puisque Google a annoncé au I/O 2015 un partenariat avec Levi’s pour créer un vêtement connecté.

Project Soli
Project Soli

Soli est un minuscule radar, assez petit pour être intégré directement dans une montre connectée.

Le radar présenté au Google I/O permet de capter les mouvements des doigts d’une façon archi précise. Avec la technologie, il est ainsi possible de faire différents gestes avec ses doigts, et de traduire ces gestes en différentes commandes. Frotter deux doigts comme si on tournait une aiguille entre notre pouce et notre index pourrait ainsi permettre d’augmenter le volume, glisser son pouce sur son index permettrait de faire défiler son écran rapidement, etc.

Projet Soli est en stade passablement avancé, et un premier kit pour développeurs devrait être lancé d’ici la fin de l’année, ce qui pourrait permettre aux fabricants d’appareils électroniques d’intégrer la technologie dans leurs appareils.

Aucune échéance pour le lancement d’un produit sur le marché avec un radar Soli n’a été annoncée, mais ici aussi, on peut s’attendre à une arrivée assez rapide de la technologie.

Project Vault
Project Vault

Un troisième produit a été dévoilé par ATAP aujourd’hui, le projet Vault, une solution de sécurité complète intégrée dans une carte microSD.

Cette carte contient de l’espace de stockage sécuritaire, mais aussi un véritable ordinateur avec un processeur ouvert ARM et de nombreux outils logiciels de sécurité. Tout le code source du projet Vault est ouvert.

À quoi ça sert?

Il s’agit, en quelque sorte, d’offrir aux téléphones une façon sécuritaire de communiquer et de sauvegarder des données, peu importe la plateforme utilisée et ses défauts.

Project Vault assume que les systèmes d’exploitation mobiles auront toujours des failles, mais tente d’offrir un moyen d’être sécuritaire malgré tout, du moins pour ce qui est vraiment important.

Le nom du projet est d’ailleurs assez évocateur du principe. Un coffre de sécurité, par définition, est un endroit sécuritaire, situé dans un lieu qui ne l’est pas complètement. On ne peut pas y sauvegarder tout ce qu’on possède, mais seulement ce qui est important. Comme un coffre de sécurité dans une maison, où seuls nos objets les plus précieux sont conservés.

Le projet Vault sera tout d’abord lancé pour les entreprises, et une version pour le grand public pourrait ensuite voir le jour.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!