J’avais été impressionné l’année dernière par Slice Fractions, un jeu mobile éducatif pour permettre aux enfants d’apprendre les fractions. Un jeu amusant, mais tout de même conçu avec une approche beaucoup plus pédagogique que la moyenne. Une question demeurait toutefois en suspens: est-ce que ça fonctionne vraiment? Une étude de l’UQAM dévoilée aujourd’hui semble démontrer que oui.

L’étude à paraître des professeurs Stéphane Cyr et Martin Riopel démontre en effet que le jeu du studio montréalais Ululab améliore non seulement les performances des élèves par rapport aux fractions, mais qu’il le fait rapidement.

Pour les besoins de l’étude, 139 élèves de troisième année ont évalué leurs résultats à des questions portant sur les fractions du test standardisé Trends in International Mathematics and Science Study (TIMSS).

Le premier tiers du groupe a réalisé le test avant et après avoir étudié les fractions d’une manière traditionnelle avec un enseignant, le deuxième tiers l’a fait avant et après avoir appris en classe et joué au jeu, et le troisième tiers l’a fait avant et après avoir joué au jeu seulement.

Les résultats sont quand même convaincants. Le premier groupe a obtenu un gain de 7,6% au test, tandis que le deuxième groupe a obtenu un gain de 10,3%, démontrant que de jouer au jeu en plus d’apprendre d’un enseignant aide à maitriser les fractions (il faut toutefois noter que les jeunes du deuxième groupe ont forcément passé plus de temps sur le sujet, ce qui devrait aussi avoir un impact sur leur amélioration).

Le plus intéressant est toutefois que le troisième groupe, celui qui a uniquement joué au jeu, a eu un gain de 10,5%.

Dans une vidéo de présentation des résultats, Ululab fait bien attention de préciser que Slice Fractions ne peut pas se substituer à l’enseignement traditionnel, mais les résultats démontrent quand même que chez les jeunes qui ont participé à l’étude, jouer au jeu s’est avéré plus efficace que l’apprentissage régulier.

Il est bon de noter que l’impact le plus important du jeu a été observé sur les questions plus abstraites du test, celles sans support visuel, ce qui a étonné les chercheurs.

Autre résultat à considérer, le transfert de connaissances avec le jeu se ferait quand même rapidement, puisqu’en seulement trois heures de jeu, des élèves de troisième année ont pratiquement rattrapé l’écart qu’ils avaient avec la note moyenne des élèves de quatrième année.

Ici aussi, il faut soulever que des jeunes de troisième année qui passeraient trois heures à apprendre les fractions d’une façon traditionnelle et à faire des exercices pourraient probablement aussi se rapprocher des élèves de quatrième année.

La force du jeu pourrait toutefois être de justement permettre à des jeunes de rester concentrer pendant trois heures à apprendre un concept normalement lourd, et rendre amusant un processus rébarbatif pour bien des élèves.

Slice Fractions est offert sur iOS et Android. Une mise à jour sera publiée jeudi avec notamment 32 nouveaux niveaux sur les additions.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!