Alors que les petites et moyennes entreprises hésitent normalement entre les imprimantes à jet d’encre et les imprimantes au laser pour satisfaire leurs besoins (toujours présents) d’impressions, HP lance aujourd’hui une troisième catégorie, les imprimantes PageWide.

Qu’est-ce que c’est?

PageWide n’est pas une nouvelle technologie. Celle-ci est utilisée depuis quelques années dans les entreprises avec de grands besoins. En tout, 140 milliard de pages ont déjà été imprimées avec des imprimantes PageWide grand format, incluant par des éditeurs de livres scolaires qui s’en servent pour produire des ouvrages sur mesure.

Contrairement aux imprimantes à jet d’encre où une tête d’impression effectue des vas et viens sur la page à vive allure, les imprimantes PageWide sont dotées d’un module fixe, qui imprime sur toute la largeur d’une feuille d’un seul coup à l’aide de 40 000 petits jets d’encre.

Les avantages de la technologie sont nombreux. Celle-ci assure une bonne vitesse (jusqu’à 75 pages par minute) tout en ayant un mécanisme plus simple, qui nécessite donc moins d’entretien pour les imprimeurs à haut volume, qui doivent fréquemment changer les courroies de leurs imprimantes et d’autres pièces du genre.

La technologie d’impression émet aussi moins de particules dans l’air qu’une imprimante au laser, ce qui permet de s’en servir dans des salles propres, où les imprimantes sont normalement interdites, comme les salles d’opération dans les hôpitaux.

Selon HP, dans leurs catégories, les imprimantes PageWide devraient d’ailleurs offrir un coût général plus bas (lorsqu’on tient compte du prix de l’encre, de l’entretien et de l’achat), une vitesse plus grande et elles devraient nécessiter moins de fournitures que leur équivalent laser ou à l’encre.

Des grandes aux petites entreprises

hp pagewide

Les imprimantes PageWide étaient jusqu’ici des appareils imposants, réservés exclusivement aux grandes entreprises.

HP annonce aujourd’hui huit nouveaux modèles pour sa gamme, qui ont cette fois-ci la taille d’une imprimante régulière pour les bureaux. Considérant leur prix d’achat quand même élevé et leurs caractéristiques, celles-ci ne sont pas encore conçues pour les particuliers, mais devraient convenir aux petites et moyennes entreprises qui ont des besoins quand même substantiels.

La plus performante du lot, la HP PageWide Enterprise Color MFP 586, sera lancée en mai pour 1999$ US (prix canadien à déterminer), et devrait convenir aux groupes qui doivent imprimer jusqu’à 15 000 pages par mois.

À l’opposé du spectre, la HP PageWide 352dw devrait convenir aux groupes avec des besoins allant jusqu’à 3000 pages par mois. Celle-ci sera lancée en juin prochain pour un prix qui n’a pas encore été dévoilé, mais qui devrait être sous les 500$ US.

Notons que les imprimantes PageWide offrent de meilleures caractéristiques à mesure que leur prix augmente. Le modèle d’entrée de gamme imprime par exemple 45 pages par seconde, contre 75 pages par seconde pour le modèle haut de gamme.

Pourrait-on voir la technologie arriver un jour pour le grand public ? Pour l’instant, le besoin n’est pas vraiment là, et les imprimantes à jets d’encre risquent de mieux convenir aux faibles volumes demandés par les particuliers. Mais qui sait, des modèles mieux adaptés aux petits volumes pourraient peut-être voir le jour d’ici quelques années, lorsque les coûts de production des imprimantes PageWide diminueront.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!