La taille et le prix de l’iPhone SE devraient lui assurer un bon succès.

Prenez le boîtier de l’iPhone 5S et changez ses composantes internes pour celles de l’iPhone 6S. Voilà, en gros, le nouvel iPhone SE, un appareil qui pourrait offrir une solution aux amateurs d’Apple qui ne souhaitent pas investir 900 $ dans un nouveau téléphone.

Un design connu
Visuellement, le nouvel iPhone SE pourrait bien avoir été lancé en 2013, avec sa forme identique à celle de l’iPhone 5S et même à celle de son prédécesseur, l’iPhone 5. Certes, Apple a peaufiné légèrement la finition de son appareil, mais seul un œil averti pourra voir les différences.

Après l’iPhone 6S et son écran de 4,7 po, et l’iPhone 6S Plus et son écran de 5,5 po, c’est donc le retour du petit écran de 4 po, une taille qui n’a jamais cessé d’être populaire selon la compagnie. Apple aurait en effet vendu plus de 30 millions d’iPhone de cette taille en 2015 seulement.

Le petit format est souvent plus agréable entre les mains et moins glissant, mais rares sont ceux qui reviennent en arrière après s’être adaptés aux écrans plus grands.

Des caractéristiques semblables
Si l’iPhone SE est à bien des égards doté d’un design d’une autre époque, ses caractéristiques internes, elles, sont bien de son temps. Son processeur A9 – le même que dans l’iPhone 6S – est un des plus performants qui existent, et l’appareil est doté d’un lecteur d’empreintes digitales TouchID et est compatible avec le système de paiement Apple Pay. Il offre une plus grande autonomie que l’iPhone 6S et il est équipé d’un des meilleurs appareils photo sur le marché, avec son capteur de 12 mégapixels.

Parmi les rares caractéristiques qui manquent à l’appel, notons l’écran sensible à la pression 3D Touch. Il s’agit d’ailleurs d’une drôle de décision de la part d’Apple, qui tente de convaincre les développeurs d’intégrer cette technologie à leurs applications.

Autre point négatif, l’appareil est doté d’une connectivité LTE inférieure à celle de l’iPhone 6S. La différence de vitesse devrait être minimale au Canada, mais pourrait se faire sentir aux États-Unis, selon le réseau utilisé durant vos déplacements. Le problème est toutefois mineur et ne devrait pas importuner la grande majorité des utilisateurs.

Une question de prix
Même si le format de 4 po a encore ses adeptes, l’iPhone SE risque surtout d’intéresser les consommateurs à cause d’une autre caractéristique: son prix. L’appareil est en effet offert à 579 $ sans entente, soit environ 320 $ de moins que l’iPhone 6S, pour des performances pratiquement équivalentes. Il s’agit d’une différence énorme, qui devrait avoir une importance toute particulière au Canada, où le taux de change a fait exploser le prix des téléphones intelligents au cours de la dernière année.

Beaucoup d’amateurs d’Apple ont d’ailleurs commencé à lorgner du côté d’Android, parfois par choix, mais souvent par nécessité, une dépense de 900 $ pour un nouveau téléphone étant trop importante pour être justifiée, surtout quand on sait à quel point les modèles de milieu de gamme se sont améliorés au cours des derniers mois.

En offrant l’iPhone SE, Apple pourrait bien cannibaliser une partie de son marché. Certains qui envisageaient de remplacer leur iPhone 5 ou iPhone 4S par un iPhone 6S pourraient en effet se tourner vers le nouveau modèle, plus abordable. Pour la compagnie, mieux vaut toutefois cannibaliser ses propres ventes que voir des clients quitter le navire.

Alors que le marché des téléphones haut de gamme stagne, l’iPhone SE pourrait aussi représenter pour Apple une façon de croître et d’aller prendre des parts de marché à Android, tant ici que dans des pays comme la Chine et l’Inde.

Tout cela, évidemment, à condition d’accepter d’utiliser un écran de 4 po, un format qui était suffisant pour bien des gens à l’époque, mais qui paraît particulièrement petit à l’heure des appareils grand format.

L’iPhone SE sera offert en commande anticipée dès le 24 mars, et en magasin le 31 mars.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!