Mise à l’essai d’Uncharted 4 : A Thief’s End.

La série Uncharted est ce qui se rapproche le plus d’une superproduction estivale dans le jeu vidéo. Pour le quatrième et dernier volet de sa populaire franchise, le studio Naughty Dog offre à ses amateurs une finale digne de ce nom pour l’explorateur Nathan Drake, avec des dialogues plus recherchés, des niveaux vastes, de superbes graphismes et des scènes d’action mémorables.

Terminé la recherche de trésors pour Nathan Drake. Uncharted 4 ne débute pas pendant un déraillement de train ou dans des ruines anciennes sur le bord de l’effondrement, mais dans le quotidien de l’explorateur, qui se la coule douce avec sa femme Elena. Une vie un peu trop tranquille à son goût (même s’il refuse de se l’avouer), qui sera chamboulée par l’arrivée de Samuel Drake, son frère présumément mort il y a 15 ans.

Il s’en suit une aventure un peu folle, comme toujours, où les deux frères et leur acolyte Victor Sullivan parcourent le monde à la recherche du trésor perdu d’un célèbre pirate. Ils devront pour se faire dévaler en voiture une ville de Madagascar, échapper à leurs assaillants en bateau, escalader des montagnes et des monuments à l’aide d’un nouveau grappin, résoudre une panoplie de puzzles variés et bien plus.

Une nouvelle profondeur pour les personnages
L’histoire a toujours été au cœur de la série Uncharted, mais ce dernier opus améliore considérablement sa mise en récit. Forts de leur expérience sur The Last of Us, les réalisateurs Neil Druckmann et Bruce Straley proposent ici des dialogues mieux ficelés, et surtout une richesse plus intéressante dans les relations entre les différents personnages, tout particulièrement Nathan et Elena.

Les moments qui mettent le couple en scène sont d’ailleurs les plus intéressants du jeu, car ce sont eux qui rendent Nathan Drake plus humain. Uncharted 4 demeure toutefois dans l’ensemble un divertissement léger, pour le meilleur et pour le pire.

À noter, les textes sont mieux réussis en anglais qu’en français, où quelques blagues se perdent dans la traduction.

Une formule améliorée
Uncharted 4 : A Thief’s End est encore une histoire linéaire, mais le titre offre certainement plus de libertés au joueur que ses prédécesseurs. Les niveaux sont d’une grandeur inégalée jusqu’ici, ce qui permet à l’occasion de choisir le chemin à prendre plutôt que de suivre un sentier tout tracé, et il est aussi possible à quelques reprises de choisir ce que Nathan Drake dit dans les dialogues.

Cette liberté se fait aussi sentir dans les nombreux combats. Un nouveau mécanisme de furtivité permet de les aborder de différentes façons, un peu comme dans les séries Far Cry ou Assassin’s Creed, et il y a parfois une certaine stratégie à élaborer, plutôt que de simplement affronter des vagues interminables d’ennemis sans nom. Il s’agit d’une belle amélioration par rapport aux trois opus précédents, mais on sent que Naughty Dog aurait pu peaufiner encore un peu plus les combats.

Uncharted 4 profite évidemment aussi du passage de la PS3 à la PS4, avec des paysages somptueux et des personnages détaillés. C’est l’un des plus beaux jeux de sa génération. On éprouve d’ailleurs un malin plaisir à s’amuser avec le mode photo, qui permet de prendre des clichés et d’y ajouter différents filtres ou effets, à la manière d’Instagram.

Un mode multijoueur correct
Même si on joue à Uncharted pour l’histoire solo, A Thief’s End offre un mode multijoueur convenable, qui permet à deux équipes de cinq de s’affronter dans différents types de matchs classiques. Le jeu n’a pas l’ampleur d’un Call of Duty, mais attaquer ses ennemis tout en se balançant sur une corde a certainement ses charmes.

Un ajout qui ne restera pas dans les annales, mais qui s’avère assez amusant et qui améliore la durée de vie du titre.

Une finale en beauté
Uncharted 4 : A Thief’s End est une finale à la hauteur de Nathan Drake. Une finale ambitieuse et réussie, qui clôt une fois pour toutes les aventures du sympathique chasseur de trésor. Un personnage qui aura laissé sa marque dans l’industrie du jeu vidéo, et qui va certainement nous manquer.

À quand le film?

Uncharted 4 : A Thief’s End est en vente dès maintenant pour 79,99$ (PS4).

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!