collaboration spéciale The Posterz

Samedi 5 décembre
Vince Staples + The Posterz @ Le Belmont

À 22 ans, le rappeur de Long Beach Vince Staples fait partie des jeunes qui remettent le rap «backpacker» à la mode. Un terme qu’on utilisait à une certaine époque pour désigner tout ce qui était rap indie-alternatif; du rap à texte qui n’était ni du gangsta rap ni du commercial. Dans ma tête de gars de 30 ans, le backpacker rap est synonyme de The Pharcyde et Souls of Mischief. Aujourd’hui, ce sont les Mac Miller, Earl Sweatshirt, Ratking et Vince Staples qui servent de contrepoids au trap rap et autres sous-genres de rap à la mode.

Loin de moi l’idée de qualifier le rap d’ignorant ou de placer le rap à texte au-dessus du rap commercial. Il s’agit simplement d’une autre facette d’un genre extrêmement large. Un sous-genre qui retrouve ses lettres de noblesse après avoir été laissé de côté pendant 10 ans.

Le premier album studio de Staples, Summertime ’06, paru en juin dernier, a été très bien reçu par les médias et ses fans. La chanson Señorita a déjà obtenu près de quatre millions de vues sur YouTube. Pas trop mal pour un gars qui a commencé à rapper par hasard à cause de ses amis Syd tha Kyd, Mike G et Earl Sweatshirt, du groupe Odd Future.

Staples sera précédé sur scène par nos vedettes locales The Posterz. Les deux rappeurs anglophones de Montréal ont la réputation d’être de mauvais garçons. Parlez-en aux promoteurs de la région métropolitaine. On le sait, ils sont capables du meilleur comme du pire. Espérons qu’ils se présenteront sous leur meilleur jour ce samedi au Belmont.

Autres suggestions

Vendredi 4 décembre. Kastle @ Newspeak
Mercredi 9 décembre. Le Matos (Lancement) @ Centre Phi

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!