logo_guide-auto L’Escape est le VUS le plus vendu au Canada depuis longtemps, et il a certainement contribué à la popularité de ce type de véhicule, au détriment des ventes de voitures.

Toutefois, son règne pourrait s’achever, alors que les Honda CR-V, Jeep Cherokee et Nissan Rogue le talonnent au palmarès des ventes. Après les sept premiers mois de l’année, le Toyota RAV4 est même passé devant. Pour le millésime 2017, le Ford Escape profite de quelques changements pour tenter de conserver sa place au sommet.

Sous le capot, le quatre cylindres turbo de 1,6 litre a été remplacé par un moteur de 1,5 litre qui développe 179 chevaux. Ses performances sont adéquates pour la circulation urbaine et la vie en banlieue. Toutefois, notre essai dans la région montagneuse située entre Calgary et Jasper était un peu plus pénible pour le petit quatre turbo, mais qu’on n’a pas eu trop de difficulté à dépasser les voitures roulant sous la limite permise. La nouvelle génération du quatre cylindres turbo EcoBoost de 2,0 litres produit 245 chevaux. Sur la route, ce moteur s’est montré beaucoup plus à l’aise dans les collines. Le quatre cylindres atmosphérique de 2,5 litres, inchangé, figure toujours comme motorisation de base, mais seulement 3% des acheteurs canadiens le choisissent.

En comparaison avec celui de l’Escape 2016, la consommation des nouveaux moteurs ne s’est pas vraiment améliorée. Dans les deux cas, la moyenne en ville est un peu plus basse, alors que sur l’autoroute, elle est légèrement plus élevée. Lors de notre essai, selon l’ordinateur de bord, les deux moteurs ont livré une moyenne sous la barre des 10 l/100 km.

Le Ford Escape 2017 obtient en option une prévention de sortie de voie, des feux de route automatiques ainsi qu’un système de détection de somnolence et d’alerte du conducteur. Par ailleurs, on peut maintenant équiper l’Escape d’un volant chauffant et d’un régulateur de vitesse adaptatif. L’habitacle a peu changé par rapport à l’an dernier, mais la console centrale a été révisée pour ajouter des espaces de rangement. Les gens de Ford ont vanté l’insonorisation accrue de l’Escape, mais sur la route, des bruits de vent et de suspension étaient toujours un peu présents.

La carrosserie du Ford Escape 2017 a aussi été revue afin de l’apparenter aux autres produits de la marque. De plus, un joli ensemble d’apparence sport est offert sur les livrées SE et Titanium.

L’Escape est agréable à conduire, spacieux, 
polyvalent et maintenant plus sécuritaire. Par contre, les motorisations ajoutées n’apportent rien de nouveau, alors que les améliorations dans l’habitacle et les révisions esthétiques sont minimes. On verra si les rivaux de l’Escape parviendront à mettre fin à son règne comme utilitaire le plus populaire au Canada.

Points forts

  • Polyvalence indéniable
  • Excellent système
multimédia SYNC 3
  • Puissance et économie d’essence (2,0 litres)

Points faibles

  • Style moins distinctif
  • Motorisations
peu changées
  • Version Titanium
chère

Fiche d’appréciation

  • Économie d’essence: 3,5/5
 Le moteur de 1,5 litre
n’est pas vraiment plus
économique que le 2,0 litres.
  • Confort: 4/5
 Bonne qualité de roulement, sièges confortables sur de longs trajets.
  • Performances: 3,5/5 Convenables avec le moteur de 1,5 litre, alors que le 2,0 litres ne semble pas manquer de couple.
  • Système multimédia: 4,5/5
 Le système SYNC 3 est excellent.
  • Expérience
 de conduite: 3,5/5 
Comportement routier
sûr et direction précise.
  • Général: 4/5 
Les changements apportés pour 2017 ne sont pas très significatifs, mais l’Escape demeure tout de même
un excellent VUS compact.

Aussi dans Automobile :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!