logo_guide-auto La gamme de produits signés Mercedes-Benz est tellement complète que le constructeur a dû résoudre des problèmes d’identification, notamment au sujet de ses VUS.

Il a alors décidé d’adopter une nomenclature plus logique en associant tous ses utilitaires sport aux lettres GL, suivies d’une troisième lettre liée à l’origine de la plateforme.

Donc, l’automne dernier, le ML est devenu le GLE. Et pour la version qui nous intéresse, il s’agit d’un AMG propulsé par un moteur V6 de 3,0 litres. Malgré cette nouvelle appellation, pour 2017, on devra parler du Mercedes AMG GLE 43 4MATIC car toutes les éditions AMG seront identifiées par deux chiffres seulement et non pas trois. En attendant, voici le compte rendu de l’essai du GLE 450 AMG 4MATIC 2016,  d’une valeur minimale de 70 000$, qui poursuivra sa carrière l’an prochain sans trop de modifications, mais sous une nouvelle appellation!

Un AMG intermédiaire!
Chez le constructeur, le développement de ce modèle s’explique par le besoin d’offrir aux acheteurs autre chose qu’une version AMG propulsée par un tonitruant moteur V8. Le GLE 450 AMG, avec son moteur V6 de 3,0 litres générant 362 chevaux, assure des performances tout de même assez musclées, mais sans tomber dans les excès de la version GLE 63 S et de son moteur de 577 chevaux.

Par contre, ce véhicule présente plusieurs caractéristiques propres à la griffe AMG, assurant ainsi à son propriétaire une certaine exclusivité ainsi que la possibilité de se vanter auprès de ses amis! Celui-ci insistera probablement sur le caractère «sportif» de son VUS, car après tout, la partie inférieure du volant est plane comme sur les berlines sport! Il faut également souligner que ce moteur est associé à une boîte automatique à neuf rapports. Par ailleurs, il est équipé d’une suspension pneumatique efficace et réglable.

Et même si on n’a pas affaire à un bolide d’enfer, des accélérations de 0 à 100 km/h en moins de six secondes, une boîte qui passe les rapports sans ambages et un système de gestion de traction permettant de régler le rouage intégral en fonction des conditions de la chaussée sont des caractéristiques qui rehaussent l’expérience de conduite.

Ajoutez à cela une finition impeccable, des sièges avant multicontour offrant un excellent soutien ainsi qu’une pléthore d’équipements de série – allant de la suspension pneumatique au régulateur de vitesse de descente, sans oublier le système de stabilité latérale avec vecteur de couple –, et vous en avez pour votre argent. Enfin, si le détail vous intéresse, on peut ajouter que la peinture est anti-éraflures.

Bref, cette version AMG «raisonnable» offre un excellent équilibre et un agrément de conduite relevé, tout en bénéficiant d’un rouage intégral efficace. Sans oublier la possibilité de bonifier l’offre à l’aide d’un catalogue d’options étoffé. Mercedes-Benz n’a pas perdu sa touche.

Points forts

  • Consommation d’essence raisonnable
  • Finition impeccable
  • Sièges multicontour très confortables

Points faibles

  • Complexité des menus du système multimédia
  • Options dispendieuses
  • Pas une «vraie» version AMG

Fiche d’appréciation

  • Consommation: 4/5 – La boîte automatique à neuf rapports permet d’établir une moyenne de consommation raisonnable.
  • Confort: 4/5 – Difficile d’y trouver à redire.
  • Performances: 4/5 – Suffisamment nerveuses pour satisfaire la plupart des conducteurs.
  • Système multimédia: 4/5 – Pas toujours facile de s’y retrouver, mais très sophistiqué.
  • Agrément de conduite: 4,5/5 – Agréable à piloter pour un VUS.
  • Appréciation générale: 4,5/5 – Un modèle AMG raisonnable.

Aussi dans Automobile :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!