AP

DÉTROIT — Les conducteurs de quelque 300 000 vieux véhicules de marque Honda et Acura risquent présentement des blessures graves ou même fatales car ils n’ont pas encore fait réparer le coussin gonflable de leur voiture malgré les multiples avertissements lancés par le constructeur et les autorités réglementaires.

Le dispositif de gonflement des coussins peut se rompre. La semaine dernière, les autorités américaines ont signalé qu’un cas du genre s’était produit en Californie, provoquant la mort d’une automobiliste.

Environ 69 millions de véhicules équipés d’un coussin gonflable de marque Takata ont fait l’objet d’un rappel. En juin, les autorités américaines ont précisé que 313 000 vieux véhicules des marques Honda et Acura présentaient un risque de rupture du dispositif pouvant aller jusqu’à 50 pour cent.

Quatre mois plus tard, à peine 13 000 de ces véhicules ont été réparés.

Pourtant, la compagnie Honda affirme avoir envoyé des lettres à ces propriétaires de voitures, procédé à des appels téléphoniques, affiché des messages sur les réseaux sociaux et même en avoir rencontré certains en personne.

Aussi dans Automobile :

blog comments powered by Disqus