Getty Images/iStockphoto

OTTAWA — Transport Canada a annoncé lundi que les véhicules neufs vendus au Canada devront tous être équipés d’un système de visibilité arrière à compter de mai 2018.

Ces nouvelles règles ont été publiées dans la Gazette du Canada, et les Canadiens peuvent soumettre leurs commentaires à ce sujet pendant une période de 75 jours.

Cette nouvelle réglementation sur la visibilité arrière des conducteurs s’harmonisera avec les exigences semblables aux États-Unis.

Le ministère a précisé que les enfants, les personnes handicapées et les personnes âgées sont particulièrement vulnérables aux accidents causés lorsqu’un véhicule fait marche arrière.

On estime que de tels incidents ont tué 27 personnes et en ont blessé 1500 entre 2004 et 2009.

Les nouvelles exigences s’appliqueront aux véhicules légers, incluant les voitures, les camions légers, les véhicules à trois roues, les camionnettes et les autobus.

«En plus de permettre de détecter la présence d’un enfant derrière un véhicule, cet outil offre aux Canadiens l’une des meilleures technologies de sécurité pour réduire les collisions en marche arrière», a déclaré le ministre Garneau.

Les États-Unis avaient fait une annonce semblable en 2014, avec une entrée en vigueur prévue en 2018.

Aussi dans Automobile :

blog comments powered by Disqus